RMC

Réforme de la SNCF: le "recommandé" d'Eric Brunet à Philippe Martinez

"Monsieur Philippe Martinez, merci de bien vouloir accuser réception de mon recommandé. J’ai hâte d’entendre votre réponse..."

Monsieur Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT,

Je vous fais une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps. Je vais vous parler de la SNCF et je vais vous accorder deux gentillesses. Tout d’abord, ce n’est pas cette réforme du statut des cheminots voulue par Emmanuel Macron qui va régler les problèmes de la SNCF. Puis, il est vrai que la SNCF a du mal à embaucher des cheminots (des aiguilleurs, des conducteurs de trains…)

C’est pour ça que l’entreprise ferroviaire a inventé des politiques de fidélisation de ses salariés comme l’accès aux soins gratuits pour tous les cheminots et l’accès à des locations de logements appartenant à la SNCF.

Tarifs préférentiels pour toute la famille

Mais, il y a un petit problème… Ce sont les billets de trains à tarifs préférentiels pour les cheminots et leur famille. Il y a des billets gratuits pour les conjoints et les enfants mais aussi pour les parents, les beaux-parents et les grands-parents !

Dans le détail, les agents voyagent gratuitement sur le réseau grâce à leur Pass Carmillon. Le conjoint bénéficie de seize voyages gratuits par an puis de 90 % de réduction sur les autres trajets. Les enfants de moins de douze ans ont la gratuité. Au-delà de douze ans et jusqu’à la fin de leurs études, ils ne paient que 10% du billet de train. Et, la générosité de la SNCF ne s’arrête pas là, puisque les parents, les beaux-parents et les grands-parents du cheminot ont droit à quatre voyages gratuits chaque année.

100 millions d'euros de manquer à gagner

Ce qui fait plus d’un million de bénéficiaires. Soit seulement 15% de cheminots en activité… Cela représente pour la SNCF, un manque à gagner de plus de 100 millions d’euros par an.

Alors monsieur Philippe Martinez, voici ma question : Faut-il les maintenir ces petits avantages des cheminots alors que la SNCF a un déficit de quelques dizaines de milliards d’euros ? Je vous laisse juger.

Je vous prie de bien vouloir accuser réception de mon recommandé et j’attends avec empressement votre réponse.

Éric Brunet