RMC

Résolutions 2020: pour cette auditrice, c'est d'abandonner les soutiens-gorge

Pour des raisons de confort et de santé, Nathalie, auditrice de RMC, a expliqué ce jeudi dans Brunet-Neumann pourquoi elle a décidé d'abandonner les soutiens-gorge pour cette année 2020.

Le passage à la nouvelle année est parfois synonyme de nouvelles résolutions à (essayer de) tenir. Les auditeurs de RMC ont pu partager les leurs ce jeudi dans Brunet-Neumann. Et outre les traditionnels souhaits de certains à arrêter la cigarette, à arrêter de boire trop d'alcool, à déménager, Nathalie a expliqué qu'elle comptait quant à elle arrêter de porter des soutiens-gorge. 

Cette habitante de La Gaude (Alpes-Maritimes) ne fait pas ce choix uniquement pour les avantages en termes de confort comme elle l'a expliqué en direct sur notre antenne, mais également pour la santé.

"Ca circule beaucoup sur le net, je m'y suis beaucoup intéressée, tant au niveau de la santé, du bien-être. Et du coup j'ai maintenant des sous-vêtement à la garçonne".

"Libérer la femme une seconde fois après la disparition du corset"

En effet, la compression due au soutiens-gorge dès l'adolescence serait néfaste pour leur tenue naturelle.

"Ils ont jugé nécessaire de libérer la femme une seconde fois après la disparition du corset et expliquent que certains modèles de soutiens-gorge cassent les fibres qui permettent de tenir la poitrine. A 46 ans j'ai peu d'espoir que ça se redresse mais tant pis ! C'est tellement confortable de ne pas en mettre que j'ai décidé d'adhérer à cela. Si on n'a pas un métier qui nécessite trop de mouvement il n'y a pas de raison que l'on s'encombre de tout ça."

Cette tendance "prend de l'ampleur", assure Nathalie, alors qu'en effet de nombreux médias ont tenté de décrypter ces dernières années les avantages et inconvénients de ce phénomène nommé "no-bra" (Pas de soutien-gorge) dans les pays anglo-saxons.

J.A.