RMC

RSA pour les 18-25 ans ? "II faut donner envie aux jeunes de travailler, pas d'être assistés"

Séverine, auditrice de RMC qui travaille dans le bâtiment, a appelé Éric Brunet, ce mardi, pour dénoncer l'idée d'un RSA pour les jeunes de moins de 25 ans. Pour elle, la France "est un pays d'assistés".

L'idée que les jeunes de 18 à 25 ans puissent bénéficier du RSA la révulse. Séverine, artisan dans le bâtiment, a souhaité témoigner de sa colère ce mardi dans Carrément Brunet, contre la proposition du député socialiste Christophe Sirugue d'ouvrir le RSA aux jeunes à partir de 18 ans.

"C'est une honte. Moi après le bac j'ai accepté pleins de petits boulots. J'ai vendu des chaussures, j'ai été caissière à 10 h par semaine, quand j'avais 14 ans je ramassais des haricots verts pour me faire mon argent de poche. Et un jour j'ai décidé d'aller dans le bâtiment. Je suis artisan et aujourd'hui je bosse parfois 60h pour gagner ma vie". 

"Nos parents aussi ont travaillé dur avant nous, et maintenant il faut tout donner aux jeunes. Je trouve honteux qu'on vienne les assister à la sortie de leurs études". 

"Je ne veux pas que mes enfants soient assistés"

Séverine anticipe les arguments de ceux qui pensent que les temps ont changé, et qu'il est plus difficile aujourd'hui de s'insérer dans un monde du travail précarisé. "Oui la vie a changé, mais il faut accepter de se remettre en question, de bosser. Quand je vois à la télé une jeune qui manifeste et qui dit : 'moi je ne veux pas finir mes études et travailler après plus de 35h', je trouve ça honteux".

"J'ai honte aujourd'hui de la France. On est dans un État d'assistés. On assiste tout le monde. Mais moi je ne veux pas que mes enfants soient assistés, je veux qu'ils produisent. Il faut donner aux adolescents l'envie de travailler et pas d'être assistés à 18 ans".
P. G. avec Eric Brunet