RMC

Un bâtiment public estimé à 350 millions d'euros vendu... 29 millions

Chaque jour, Radio Brunet met l'accent sur une dépense d'argent public qui semble hasardeuse. Ce vendredi, l'accent est mis sur la cession d'un immeuble qui appartenait au ministère de la Défense.

Dans un article publié par Le Point, la fondation iFRAP a recensé des exemples de gaspillage d’argent public de la part de l’Etat. On y trouve l’exemple de certains bâtiments du site de l’îlot Saint-Germain dans le VIe arrondissement à Paris qui appartenaient au ministère de la Défense.

Un espace de 17.000 mètres carrés au total, dont la valeur estimée par l'institut France Domaine atteignait 350 millions d’euros. En 2015, l’ensemble des états-majors a déménagé à Balard, dans le XVe arrondissement de la capitale. Il fallait donc se séparer des bâtiments de l’îlot Saint Germain.

Décote de 90%

En mai 2018, la régie immobilière de la ville de Paris a signé l’acte de vente de cet ensemble pour... 29 millions d’euros. Soit une décote de 90% dans un quartier où le mètre carré coûte près de 14.000 euros.

Comment expliquer ça grâce à la loi Duflot. Depuis 2014, elle introduit un mécanisme de décote sur les cessions de biens publics pouvant atteindre 100 % de la valeur d’un bien si celui-ci est transformé en logements sociaux.

La ville de Paris a donc obtenu pour le développement de ses logements sociaux, une remise estimée à 321 millions d’euros en faveur de sa régie immobilière. Mais également une perte de 321 millions pour le ministère de la Défense, de l'argent public qui aurait pu être levé pour... construire des logements sociaux par exemple.

Radio Brunet