RMC

Accident mortel avec une Tesla: "Pas d’inquiétude" avec la marque américaine selon Jean-Baptiste Djebbari

Dans "Apolline Matin" ce mercredi sur RMC, Jean-Baptiste Djebbari a expliqué ne pas être inquiet à propos des voitures Tesla après l’implication de l’une d’entre elles dans un accident mortel à Paris.

Une voiture électrique de la marque Tesla, conduite par un chauffeur de taxi qui dit ne pas avoir pu stopper son véhicule, a été à l’origine d’un accident qui a fait un mort et plusieurs blessés samedi dernier à Paris. La compagnie de taxis G7 a décidé de suspendre l’utilisation des Tesla, par précaution. Pour Jean-Baptiste Djebbari, le ministre des Transports, il n’y a "pas d’inquiétude" à avoir à ce stade avec la marque américaine.

"J’ai eu l’occasion de parler hier soir au patron de G7, Nicolas Rousselet. J’ai aussi échangé avec le DG Europe de Tesla, hier soir. Il y a un principe de précaution qui est appliqué parce que l’accident est dramatique, et que la version du conducteur peut être éventuellement inquiétante, a-t-il expliqué ce mercredi dans "Apolline Matin", sur RMC. Le DG de Tesla Europe me dit qu’il a actuellement 70.000 véhicules qui circulent en Europe, que c’est un des véhicules les plus vendus au monde, le Model 3 de Tesla, et qu’il n’y a aucune alerte de ce type. Il dit avoir fourni toutes les données techniques à la justice, au parquet, qui mène l’enquête, et être serein sur le sujet."

>> Tous les podcasts d'"Apolline Matin" sur RMC

"Pas d’élément technique" sur un éventuel disfonctionnement

"Je crois qu’il y aura une communication du procureur un peu plus tard dans la journée ou dans les jours qui viennent, qui permettra d’avoir de la clarté, a ajouté le ministre des Transports sur RMC. A l’heure actuelle, nous n’avons pas d’élément technique qui nous ferait croire qu’il y a un problème de disfonctionnement technique sur ces modèles-là, qui sont parmi les plus vendus au monde. L’accident est dramatique. Il y a un contexte, une version du conducteur qui se respecte. Il y a un mort. Le procureur s’exprimera et permettra de mettre de la clarté."

LP