RMC

Affaire Ghosn: 11 millions d'euros de dépenses suspectes identifiées par Renault

La filiale commune de Renault et Nissan, RNBV, basée aux Pays-Bas est au coeur de l'enquête.

Un audit interne mené conjointement par Renault et Nissan au sein de leur filiale commune RNBV basée aux Pays-Bas a identifié 11 millions d'euros de dépenses suspectes engagées par l'ancien patron de l'alliance automobile franco-japonaise Carlos Ghosn. 

Surcoûts de déplacements en avion, dons ou dépenses engagées par Carlos Ghosn lui-même: des déficiences dans la transparence et le contrôles de dépenses ont été confirmés par ce rapport conjoint.

Le conseil d'administration, qui a pris connaissance mardi après-midi des conclusions définitives de l'audit mené par le cabinet Mazars, souhaite que Renault explore avec Nissan les "actions judiciaires" qui pourraient être menées aux Pays-Bas.

Parmi les personnes visées dans cette affaire: Rachida Dati et Alain Bauer. Le Parquet national financier a ouvert la semaine dernière une enquête préliminaire contre eux. L

'ancienne Garde des sceaux et le criminologue auraient perçu des fonds de la structure néerlandaise de Renault-Nissan. Une action qui permettrait d'apaiser au moins temporairement les tensions avec le partenaire japonais.

L'ancien dirigeant de l'alliance Renaud-Nissan a été libéré sous caution fin avril par la justice japonaise mais il lui est interdit de quitter le territoire.

Nicolas Ropert avec Xavier Allain