RMC

Alexis Bachelay (PS) : "Le départ de Jouyet est inéluctable"

Alexis Bachelay était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi

Alexis Bachelay était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi - Visual

Alexis Bachelay, député (PS) des Hauts-de-Seine, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC ce lundi matin. Il a notamment estimé que le secrétaire général de l'Elysée, mêlé selon lui à "un conflit entre François Fillon et Nicolas Sarkozy", devait "en tirer les conséquences" et "partir".

Quel avenir pour Jean-Pierre Jouyet ? Le secrétaire général de l'Elysée, ami proche de François Hollande, est dans la tourmente. Il a été accusé de "mensonge" par François Fillon dimanche soir, après un changement de version "officielle" de leur déjeuner, en juin dernier, durant lequel, selon lui, l'ancien Premier ministre aurait demandé de "taper" contre Nicolas Sarkozy. Invité de RMC ce lundi matin, le député socialiste Alexis Bachelay, co-animateur du collectif La gauche forte, prend ses diostances avec Jean-Pierre Jouyet.

Dans Bourdin Direct, il se dit dans un premier temps "affligé et désolé de constater que le secrétaire général de l'Elysée soit mêlé à un conflit entre Nicolas Sarkozy et François Fillon". Pour lui, à partir du moment où François Fillon porte plainte en diffamation contre Jean-Pierre Jouyet, "la question est de savoir si ce que Jean-Pierre Jouyet rapporte est vrai ou faux. C'est ça le vrai sujet."

Jouyet "affaiblit la fonction présidentielle en étant mêlé à cet imbroglio"

Alexis Bachelay ajoute que "Jean-Pierre Jouyet s'est mis dans une situation extrêmement délicate et je pense que lui-même devra en tirer les conséquences". A savoir partir? "C’est-à-dire partir, voilà. Pour (mettre fin) à toute forme de suspicion ... Il est secrétaire général de l'Elysée, donc il affaiblit la fonction présidentielle en étant mêlé à cet imbroglio" poursuit le député des Hauts-de-Seine. Selon lui, son départ est "même inéluctable compte tenu des multiples révélations qui viennent d'arriver".

En revanche, l'élu socialiste estime que "si Jean-Pierre Jouyet dit la vérité et que François Fillon a vraiment fait cette démarche auprès de l'Elysée, c'est proprement scandaleux de la part d'un ancien Premier ministre. Ce serait révélateur de mœurs déplorables. Cela veut dire que probablement cette pratique était courante dans les cinq années du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Sinon pourquoi imaginé que François Fillon fasse cette intervention ?".

Il faut "supprimer l'irresponsabilité pénale du chef de l'Etat"

"Je trouve que cette affaire est détestable car elle entretient l'idée d'une connivence, l'idée de petits arrangements entre amis" poursuit Alexis Bachelay face à Jean-Jacques Bourdin. C'est pourquoi, il demande à François Hollande de "supprimer l'irresponsabilité pénale du chef de l'Etat". Il estime en effet que "c'est le seul moyen de faire tomber la défiance et de ne plus rendre possible ce que nous avons vécu depuis 20 ans en France"

Enfin, le co-animateur du collectif La gauche forte s'en prend directement à Nicolas Sarkozy : "Si vous enlevez Nicolas Sarkozy de la vie politique française, 90% des affaires tombent" accuse-t-il. Et de poursuivre encore plus vindicatif : "Que se dit-il dans les couloirs de l'Assemblée nationale sur son retour? Tout le monde dit : 'Il revient pour se protéger'. Il revient car il a tellement de juges aux basques que s'il redevient président de la République il redevient irresponsable pénalement et il pourra à nouveau faire pression sur la justice". C'est dit.


Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter Follow @JJBourdin_RMC
Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect Tweet #Bourdindirect

Maxime Ricard avec Jean-Jacques Bourdin