RMC

Attentat de Strasbourg: qui sont les victimes?

L'attentat contre le marché de Noël de Strasbourg mardi a fait trois morts et treize blessés, dont cinq graves, selon un bilan revu à la hausse après le décès d'un blessé, a annoncé jeudi la préfecture du Bas-Rhin.

Un "bilan toujours provisoire": l'attentat contre le marché de Noël de Strasbourg mardi a fait trois morts et treize blessés, dont cinq graves, selon un bilan revu à la hausse après le décès d'un blessé, a annoncé jeudi la préfecture du Bas-Rhin. L'un des 5 blessés graves de cette attaque, dont l'auteur est en fuite, est en état de mort cérébrale. 

Mardi soir, peu avant 20h, un homme identifié comme Cherif Chekatt, Strasbourgeois de 29 ans, a pénétré dans le centre historique de la ville au milieu du marché de Noël et a ouvert le feu à plusieurs reprises sur les passants.

Un père de famille

Parmi eux, un père de famille, Strasbourgeois, ancien salarié de du Crédit Agricole, selon nos confrères des Dernières nouvelles d’Alsace. Il était venu boire un verre avec sa femme et son fils à la Stub, restaurant bien connu près de la place Kleber. Sa femme et son fils sont allés aux toilettes. Lui, en a alors profité pour payer et sortir les attendre dehors. L’assaillant est arrivé, lui a tiré dessus, il est mort avant l’arrivée des secours.

Sur RMC, le serveur du restaurant avait confié avoir dû annoncer à ses proches le drame alors qu'il baissait le rideau de fer.

Un touriste

Une autre victime est un touriste thaïlandais. Agé de 45 ans, il visitait le marché de Noël en famille et devait ensuite venir voir Paris. Il a pris une balle dans la tête en pleine nuit et ne s’est pas relevé.

Un ressortissant afghan

Kamal avait fui la guerre en Afghanistan. Il avait trouvé refuge à Strasbourg. Musulman, il louait depuis 2 ans un local de la mosquée, dans lequel il avait ouvert son propre garage auto. Il déjeunait tous les midis à la mosquée, venait faire la prière du vendredi. Lui aussi a été touché à la tête et est depuis en état de mort cérébrale. 

Sur RMC, un proche raconte la scène effroyable de la fusillade: "Un homme l'a interpellé, lui a touché l'épaule. Il s'est retourné et a pris une balle dans la tête. Il est tombé avec son fils dans les bras, c'est inhumain".

Parmi les blessés graves, les profils sont variés, à l'image des visiteurs du marché de Noël: de jeunes musiciens, un peintre en bâtiment, un journaliste italien venu couvrir la session parlementaire ou encore une jeune fille de 18 ans, Vosgienne, dont les parents tiennent une fromagerie à Strasbourg. Elle a été blessée au bras. 

Claire Andrieux, Matthieu Rouault avec Xavier Allain