RMC

Cherif Chekatt abattu à Strasbourg: "On entendait des cris et des sommations des policiers" raconte une habitante sur RMC

L'auteur présumé de l'attentat de mardi contre le marché de Noël à Strasbourg, a été tué par la police jeudi soir.

Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat de mardi contre le marché de Noël à Strasbourg, a été tué par la police jeudi soir dans le quartier Neudorf. 

L'homme a été abattu au 74 rue du Lazaret où un très important dispositif de police a été déployé: "Il a tiré sur une équipe de policiers de sécurité publique qui a riposté" a indiqué le ministre de l'Intérieur, dès jeudi soir. 

Peu après 21h, une fois la confirmation de la mort de l'homme, suspect n°1 de l'attaque du marché de Noël, c'est tout le quartier de Neudorf qui a poussé un ouf de soulagement. 

Sur RMC, Christelle, une habitante a confié avoir vécu la scène directement depuis sa fenêtre: elle habite dans cette rue. "Je ne pensais pas que ça se passerait aussi près, en bas de chez moi":

"Il y a eu une rafale de tirs. Du coup, on a été surpris et c'était juste en bas de chez nous. Tout de suite, un policier a mis en joue l'homme et on nous a demandé de fermer les fenêtres. On voyait les faisceaux de lumières au niveau du plafond, on entendait des cris, des sommations. Ensuite, on n'entendait plus rien et on nous a demandé de fermer les volets. C'était très stressant".

Les policiers applaudis

Sur RMC, cette habitante du Neudorf confie ce matin être "soulagée, mais encore un peu stressée de la nuit. Je remercie beaucoup les policiers. On a entendu des applaudissements. Nous, nous étions confinés, et on ne savait pas trop ce qu'il se passait".

Mardi soir, peu avant 20h, il avait ouvert le feu à plusieurs reprises sur les passants. Porteur d'une arme de poing et d'un couteau, il a ensuite échangé des tirs avec les forces de l'ordre, qui l'ont blessé au bras, avant de réussir à s'enfuir en prenant un taxi.

Trois personnes sont mortes dans cette attaque, cinq personnes sont gravement blessées et huit légèrement, selon un bilan encore provisoire.

Plus de 700 membres des forces de l'ordre étaient à sa recherche depuis l'attentat et plusieurs opérations de police avaient déjà eu lieu au Neudorf, quartier du sud de Strasbourg, où Chérif Chekatt a grandi.

Marie Régnier avec Xavier Allain