RMC

Comment peut-on faire des dizaines de milliers d'euros d'économies sur le crédit immobilier ?

-

- - Olivier DOULIERY / AFP

Aujourd'hui, dans la nouvelle Matinale Week-end, on vous explique comment faire des dizaines de milliers d'euros d'économies sur votre crédit immobilier... non pas en renégociant le crédit et son taux d'intérêt mais en changeant l'assurance de prêt qui va avec.

Avec des taux d'intérêts qui oscillent autour de 1% toutes durées confondues, et vu le niveau de l'inflation, les banques, mathématiquement, vous donnent de l'argent en vous en prêtant. Mais, elles se rattrapent ailleurs et essentiellement sur l'assurance de prêt qui va avec votre crédit immobilier.

Des assurances plus chères que le crédit lui-même

Les banques pratiquent des tarifs 2 à 3 fois plus élevés que les assureurs alternatifs... sauf qu'elles ne vous laissent pas vraiment le choix quand vous prenez votre crédit, c'est l'assurance de la banque qui vous est vendue avec. Résultat : aujourd'hui avec des taux d'intérêt si faibles, vous payez plus cher votre assurance que votre crédit lui-même.

Près de 15 milliards d'euros pourraient être économisés par l’ensemble des emprunteurs s’ils quittaient leurs banques pour passer à la concurrence. Environ de 8 millions et demi de français sont potentiellement concernés.

À titre d’exemple, selon Magnolia.fr, un couple de 40 ans qui emprunte 250.000 euros sur 25 ans. Le coût de l'assurance par sa banque lui revient à 150 euros par mois. Au bout de 3 ans, ce couple décide de passer à la concurrence avec les mêmes garanties. Il tombe à 50 euros par mois. À la fin, ces emprunteurs vont donc économiser plus de 30.000 euros.

Les choses simplifiées ?

C'est un serpent de mer. Il faut bien voir que ça fait 2 ans qu'on évoque l'idée de pouvoir changer d'assurance de prêt à n'importe quel moment parce qu'aujourd'hui c'est impossible contrairement à toutes les autres assurances. 2 ans de batailles législatives. Aujourd’hui, alors que c'était en bonne voie, les sénateurs ont de nouveau modifié cette semaine le projet de loi sur le sujet. Bonne nouvelle quand même, le texte reviendra entre les mains des députés début février... et ce sont eux qui auront le dernier mot.

Si le texte devait enfin être voté le mois prochain, il n'entrerait pas en vigueur avant l'année prochaine.

Au fil des années, les parlementaires ont quand même nettement assoupli les règles. Aujourd’hui vous avez 2 fenêtres de tir. La première, à tout moment dans les 12 mois suivant la signature de votre crédit. Alors, on vous conseille d’accepter l'offre de la banque avec son assurance hors de prix et une fois que tout est bouclé, vous transférez votre assurance à la concurrence.

La deuxième, et si c'est trop tard, vous pouvez le faire tous les ans mais uniquement à la date anniversaire de votre offre de prêt et dans ce cas-là les banques trouvent mille et une excuses pour vous empêcher de les quitter. Par conséquent, il vaut mieux passer par les services d'un courtier ou d'un comparateur, ils vont vous simplifier la tâche et c'est peu cher payé par rapport aux dizaines de milliers d'euros d'économies potentielles.

Marie Coeurderoy