RMC

Le palmarès des tarifs des banques: qui sont les plus chères et les moins chères?

DOCUMENT RMC - C'est un classement que vous révèle RMC: l'association CLCV dresse le palmarès des tarifs bancaires en 2021.

RMC vous dévoile ce jeudi matin le palmarès 2021 de l’association CLCV, qui a analysé les tarifs en vigueur en ce début d’année dans 127 banques françaises.

Cette vaste étude a été menée sur trois profils de consommateurs: du petit consommateur de service avec seulement un compte en banque, une carte bleue et quelques retraits par jusqu’au gros consommateur, avec un compte joint pour deux titulaires une carte Gold ou Visa, beaucoup de retraits, beaucoup de prélèvements.

Et le premier enseignement à retenir est simple: les clients sont appelés plus que jamais à jouer la concurrence. En comparant les tarifs entre les banques, on peut constater que ces sommes peuvent aller du simple au double en fonction des établissements.

>> A LIRE AUSSI - Qui arnaque le plus les Français? "60 millions de consommateurs" révèle son palmarès

Si vous êtes un petit consommateur de services bancaires, la banque la plus intéressante c’est le Crédit Coopératif: on est autour de 44 euros par an alors qu’on est plutôt autour de 69 euros à la Société Générale, 73 chez HSBC et même plus de 74 euros à la BNP Paribas. La BNP qui, par contre, est plus intéressante pour un consommateur moyen.

Et pour les gros consommateurs de services bancaires, c’est La Banque Postale qui est clairement la moins chère suivie du Crédit Agricole. A noter qu’il y a aussi des différences en fonction des régions.

Eviter les "packages" de services

Les banques ont souvent l’habitude de proposer des "packages", des offres groupées avec la carte bleue, les frais de tenue de compte, l’abonnement internet… Si l'on pourrait avoir tendance à penser que c’est plus intéressant, c'est non.

Pour les petits consommateurs, par exemple, ces offres ne sont intéressantes que dans dix établissements sur plus d'une centaine étudiée. Dans certains Crédits Mutuels, le surcoût peut-être de plus de 110%. 

Il vaut mieux prendre les services à l’unité plutôt que de souscrire à ces formules "tout compris".

Est-ce que les tarifs augmentent cette année? 

Si on regarde en moyenne, il y a pas d'énorme augmentation. Dans le détail, en revanche, c’est très variable là aussi en fonction des banques et des profils. Les petits consommateurs qui sont souvent aussi les moins aisés sont le plus pénalisés avec une augmentation moyenne de 1%.

Et alors que certaines banques n’ont pas augmenté leurs tarifs et que certaines les ont même baissés, d’autres ont fait tout le contraire par exemple la banque LCL dont le panier moyen augmente de 10% pour les petits consommateurs et même de quasiment 12% pour les consommateurs moyens donc des augmentations qui sont très sensibles, très importantes. 

Que disent les banques?

Face aux résultats de cette étude, la Fédération bancaire française affirme pour sa part que "les frais de traitement, prélevés lors d'une succession, sont clairement affichés et détaillés dans les guides tarifaires".

"Ces frais recouvrent non seulement le traitement des avoirs du défunt mais aussi les interventions nécessaires, en fonction du degré de complexité de la succession, et ne correspondent pas à une simple fermeture de compte", poursuit la fédération, soulignant que le durcissement de la réglementation ces dernières années obligeait les établissements bancaires à "d'importantes investigations". 
Marie Dupin