RMC

Coupe du monde féminine: à Rennes, "les retombées économiques sont importantes"

Suite de la coupe du monde féminine de foot. Les Bleues affrontent le Nigeria ce soir à 21 heures à Rennes, au Roazhon Park. Une aubaine pour les commerçants de la ville.

La ville bretonne accueille 7 matchs de la compétition, dont l'affiche de ce lundi soir qui se joue à guichets fermés avec 29.000 spectateurs. Sur les 3 matchs déjà disputés, l'affluence était en moyenne de 15.000 spectateurs. Le Roazhon Park recevra aussi un 8e et un 1/4 de finale.

"Au niveau de la fréquentation du bar, on peut dire qu’il y a une nette progression"

Alors, dans une ville décorée aux couleurs de la Coupe du Monde, les Rennais constatent avec plaisir que les retombées économiques sont loin d'être anecdotiques.

Cette Coupe du monde fait unanimité dans la capitale bretonne notamment chez les hôteliers et les commerçants. Jonas et Maxence sont barmen au "Bar des sports" dans le centre-ville.

"Au niveau de la fréquentation du bar, on peut dire qu’il y a une nette progression surtout pour un mois de juin qui est généralement assez calme. On a l’avantage d’avoir les Suédois, les Chiliens et les Ecossais. Avec le match de l’équipe de France qui vient jouer sur Rennes, on aura même des touristes français qui viennent des villes alentours".

"L’économie qui se développe autour de la coupe du monde, est conséquente"

La ville de Rennes n'a pas hésité à candidater pour accueillir ce Mondial, certaine du succès populaire et économique. Yvon Leziard est adjoint aux sports à la mairie. 

"Les retombées économiques sont importantes. On peut d’ailleurs définir deux types de supporters étrangers et même français. Ceux qui suivent leur équipe, qui vont de villes en villes et puis, le public qui suit son équipe et qui profite des matchs pour rester 3 ou 4 jours et donc visiter la Bretagne. Je pense, comme tout le monde, au Mont Saint-Michel. L’économie qui se développe autour de la coupe du monde, est conséquente".

Et ce soir Rennes a l'honneur d'accueillir les Bleues. Le stade sera plein, et en ville Jonas et Maxence se préparent à recevoir beaucoup de monde: "Ce soir on est complet. Il va y avoir du passage et une belle effervescence donc ça va être cool je pense". Preuve de l'engouement, ce bar rennais a prévu d'écouler autant de boissons cet été que lors du Mondial masculin l'an dernier.

Xavier Grimault (avec Caroline Petit)