RMC

Coupure d'électricité à Tchernobyl: l'AIEA écarte tout "impact majeur sur la sécurité de la centrale"

La centrale de Tchernobyl depuis la ville fantôme de Pripiat le 8 avril 2016 - Sergei Supinsky - AFP

La centrale de Tchernobyl depuis la ville fantôme de Pripiat le 8 avril 2016 - Sergei Supinsky - AFP - Sergei Supinsky - AFP

Le gendarme international du nucléaire a assuré que la coupure d'électricité qui touchait la centrale nucléaire de Tchernobyl n'avait pas d'impact sur la sécurité du site.

La coupure de l'alimentation électrique dans le site nucléaire de Tchernobyl ne présente "pas d'impact majeur sur la sécurité", a affirmé mercredi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), informée du problème par les autorités ukrainiennes.

Compte tenu du temps qui s'est écoulé depuis l'accident de Tchernobyl de 1986, "la charge thermique de la piscine d'entreposage du combustible usé et le volume de l'eau de refroidissement sont suffisants pour assurer une évacuation efficace de chaleur sans électricité", explique l'AIEA sur Twitter.

Des générateurs de secours pour 48 heures

Selon le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, la centrale dispose de "générateurs de secours d'une capacité de 48 heures". "Après cela, les systèmes de refroidissement du combustible entreposé vont s'arrêter", a-t-il averti sur Twitter.

Actuellement, 20.000 assemblages combustibles sont stockés dans la piscine d'entreposage du site. Toutefois, compte tenu du temps qui s'est écoulé depuis l'accident de 1986, "la charge thermique de la piscine et le volume de l'eau de refroidissement sont suffisants pour assurer une évacuation efficace de chaleur sans électricité", a estimé l'AIEA.

Des dépôts de déchets radioactifs

La centrale, à l'origine de la plus grave catastrophe nucléaire civile en 1986, "a été complètement déconnectée du réseau électrique en raison des actions militaires de l'occupant russe. Le site n'a plus d'alimentation électrique", avait déclaré plus tôt l'opérateur ukrainien Ukrenergo sur sa page Facebook.

Le site de Tchernobyl, situé dans une zone d'exclusion, comprend des réacteurs qui ont été déclassés après 1986, dont le réacteur numéro 4 recouvert d'un sarcophage, et des dépôts de déchets radioactifs.

>> A LIRE AUSSI - Guerre en Ukraine: Joe Biden annonce un embargo américain sur les importations de pétrole et de gaz russes

G.D. avec AFP