RMC

185 milliards de dollars: Bernard Arnault est devenu brièvement l'homme le plus riche du monde

Dans "Apolline Matin" ce jeudi sur RMC et RMC Story, Nicolas Poincaré se penche sur la fortune de Bernard Arnault, qui a brièvement pris la tête du classement de l’homme le plus riche du monde.

Bernard Arnault est devenu ce mercredi pendant une heure l’homme le plus riche du monde. En début de soirée, il a pris la tête du classement du magazine Forbes. Un classement en temps réel qui tient compte des cours de bourse. Le PDG français de LVMH et sa famille détenaient alors 185 milliards de dollars, ce qui le plaçait juste devant Elon Musk, victime d’un net recul des actions de Tesla. Et puis finalement, vers 19h30, Elon Musk a repris sa place de numéro un d’un cheveu devant Bernard Arnault. Bernard Arnaud avait déjà brièvement été l'homme le plus riche du monde, une journée, en mai 2021.

Cette fortune, il l'a acquise en bâtissant un empire dans le luxe. Polytechnicien, issu de la grande bourgeoisie du Nord, il commence en reprenant l’entreprise de son père. Puis dans les années 1980, il rachète le groupe de textile Boussac. Il revend aussitôt les branches mortes mais garde la pépite Christian Dior. Puis il part à l'assaut de LVMH. Et depuis, il n’a cessé d'acquérir les marques qui le font rêver: Kenzo, Guerlain, Givenchy, Berluti, Tiffany...

Présent dans les médias

Bernard Arnaud répète souvent que ces 185 milliards de dollars ne veulent rien dire, que ce n’est pas de l’argent qu’il a sur son compte mais simplement la valeur en bourse de ses sociétés. En revanche, ce qui est bien à lui, c’est une maison de 4.000 m² au nord de Londres, un hôtel particulier de 2.000 m² dans le 7e arrondissement de Paris, un château dans les Yvelines, une villa à Saint-Tropez, un bateau de 101 mètres de long, plus 25 domaines viticoles…

Récemment, il s’est aussi intéressé au monde des médias. Il possède déjà Les Echos et Le Parisien. Et il a pris une participation dans le groupe Lagardère qui contrôle Europe 1, Paris Match et le Journal du Dimanche. Mais c’est finalement Vincent Bolloré qui est en train de racheter Lagardère. Et du coup, Bernard Arnault pourrait prendre le contrôle d’Editis, numéro 2 français de l’édition. A 73 ans, il continue donc à construire et à étendre son influence, y compris parfois avec des méthodes douteuses. Son groupe a payé 10 millions d’amende pour avoir espionné le journal de François Ruffin, aujourd’hui député La France insoumise. C’est un ancien grand flic à la retraite qui avait été chargé de l’opération de barbouzerie…

Nicolas Poincaré