RMC

Dans les centres des impôts, des agents sont sur le pont pour aider les contribuables hermétiques à l'informatique

Avec l'obligation de remplir sa déclaration de revenus sur internet, les centres des Finances publiques font face à un afflux de contribuables un peu perdus.

C'est le dernier jour pour envoyer sa déclaration de revenus papier tandis qu’il reste quelques jours pour ceux qui souhaitent la faire en ligne. Mais de nombreux contribuables ne savent pas comment s’y prendre, alors que la mise en place du prélèvement à la source peu ajouter un peu de confusion. Pour les aider, des agents des impôts sont sur le pont comme à Marseille où la file d’attente était immense ce mercredi devant un centre des Finances publiques de la ville.

"J'étais un peu bloqué"

700 habitants de la cité phocéenne viennent chaque jour pour se faire aider. Résultat, il faut du renfort pour leur répondre. Pendant plusieurs minutes Nora, une étudiante de 23 ans vient en aide à Patrick 60 ans, qui doit pour la première fois déclarer ses impôts sur internet.

"J’étais un peu bloqué, je ne suis pas très informatique pour être franc. En règle général je lis ce qu’ils me donnent, je signe et j’envoie, puisqu’il n’y a rien à rajouter. Mais cette année c’est un peu plus complexe", explique-t-il au micro de RMC.

"Tous ceux qui n’ont ni internet ni ordinateur"

"Il y a des personnes âgées mais pas forcément. Il y a aussi tous ceux qui sont en difficulté avec les services en ligne, qui n’ont ni internet ni ordinateur et qui n’arrivent pas à accéder au site", détaille Nora.

Depuis cette année, il est désormais obligatoire, à quelques exceptions près, de faire sa déclaration de revenus en ligne. En 2018 pourtant, 40% des contribuables avaient préféré déclarer leurs impôts sur papier plutôt que via internet.

Martin Cangelosi, Perrine Baglan, Charlotte Peyronnet (avec Guillaume Dussourt)