RMC

Ferrari: forte augmentation des ventes, presque toute la gamme en rupture de stock

3.188 voitures de la marque Ferrari ont été livrées entre juillet et septembre, dans le monde. C'est une augmentation de presque 16%, qui a des conséquences. Toute la gamme de la marque est épuisée, à l'exeption de quelques modèles.

La crise ne gagne visiblement pas tout le monde. Les ventes de véhicules de la marque Ferrari ont augmenté de près de 16% au troisième trimestre 2022. Au total, 3.188 véhicules ont été vendus entre juillet et septembre. Ce n'est d'ailleurs pas fini car le carnet de commandes est bien rempli.

Conséquence: presque l'entièreté de la gamme Ferrari est en rupture de stock, à l'exception de quelques modèles.

Des voitures à plus de 300.000 euros

La marque anticipe déjà les prochaines années avec le lancement de quinze nouveaux modèles sur la période 2023-2026.

Début 2023, les premiers du nouveau SUV Ferrari "Purosangue" seront livrés. Les commandes de ce véhicule, dévoilé en septembre, "ont dépassé de loin nos attentes", a déclaré le PDG, Benedetto Vigna, malgré son prix: 390.000 euros.

Des sommes vertigineuses qui posent des questions. "Ils produisent peu de voitures à l’année, environ 3.000 contre des millions pour Stellantis. Après certainement que cela illustre l’accroissement des inégalités alors que la Ferrari la plus vendue cette année, c’est la 296B, le modèle hybride, elle est quand même à 300.000 euros", assure Jean-Baptiste Djebbari, l’ancien ministre des Transports, dans l'émission "Les Grandes Gueules" sur RMC. Il est aujourd’hui membre du conseil d’administration d’Hopium, une start-up française qui construit des voitures à hydrogène. 

En 2025, la marque prévoit même de sortir un modèle 100% électrique. C'est une révolution pour la marque, qui affiche sa volonté d'entrer dans cette nouvelle ère. Les modèles 100% électriques et hybrides devraient ainsi représenter 60% de sa production d'ici 2026 et 80% d'ici 2030, selon le plan stratégique.

Reste à savoir si ces véhicules trouveront preneur, car il va falloir convaincre les clients qu'il s'agit toujours d'une Ferrari.

Des ventes qui augmentent sur tous les continents

Ces clients, justement, viennent de plus en plus d'Asie. C'est sur ce continent que les ventes ont fortement progressé, avec une hausse de 73% au troisième trimestre. Les États-Unis ne sont pas en reste, puisque les ventes ont progressé de 28% dans le pays.

Pour autant, malgré ces hausses, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique (ensemble) restent le premier marché de la marque, même si les ventes y ont baissé d'1% entre juillet et septembre.

AB avec Stéphane Pedrazzi