RMC

Immobilier: l'apport personnel exigé par les banques pour acheter explose

Le montant exigé par les banques comme apport personnel pour obtenir un crédit immobilier bat tous les records avec 55.519 euros. Un montant qui a explosé sur les cinq dernières années et notamment depuis un an.

C'est un nouveau record dans l'immobilier. Il ne concerne ni les taux d’intérêt, ni les prix au mètre carré, mais l'apport personnel. Le montant exigé par les banques a explosé en un an. Au premier semestre 2022, l'apport personnel nécessaire pour financer une acquisition moyenne était de 55.519 euros, soit 21% du montant du prix du bien (hors frais de notaire).

Pour rappel, l'apport personnel nécessaire était de 32.153 euros, soit 13% du prix de vente, au deuxième semestre 2021 et de 24.872 euros (soit 10%) au premier semestre 2021. En 2016 et 2017, il n'y avait pas besoin d'apport personnel pour acheter un bien moyen avec un crédit sur 20 ans et une mensualité de 1.000 euros.

>>> Retrouvez la chronique d'Emmanuel Lechypre en podcasts

Les banques veulent s'assurer de la solvabilité des clients

L'explication de ces nouvelles exigences des banques est simple. Avec la flambée des prix, les montants moyens d’acquisition atteignent des sommets: 290.654€ pour une maison, 240.961€ pour un appartement. Les banques veulent s’assurer de la bonne solvabilité de leurs clients dans un contexte d’incertitudes économique, d’accélération de l’inflation et de hausse des taux d’intérêt…

Conséquence: il n’y a plus que les 50 ans et plus qui peuvent acheter. Ce sont généralement des secundo-accédants qui bénéficient d’un apport personnel plus important, constitué par la plus-value réalisée par la vente de leur précédent logement. La progression la plus importante est observée chez les plus de 60 ans : presque 20% des acquéreurs, du jamais vu.

Emmanuel Lechypre (avec MM)