RMC

Immobilier: le niveau moyen de l'apport personnel pour un crédit explose

Les banques demandent un apport de plus en plus conséquent pour accorder un crédit immobilier, faisant chuter le nombre de transactions au premier trimestre 2022.

Jamais les banques n'avaient réclamé autant d'apport personnel pour accorder des crédits immobiliers. Au premier trimestre, le niveau moyen atteignait les 52.000 euros. Il y a un an, ce chiffre était à moins de 30.000 euros soit 80% de hausse. Cette progression spectaculaire, constatée par le courtier Finance Conseil, fait que l'apport équivaut désormais le quart du montant moyen emprunté par les Français.

L'inflation partiellement en cause

Ce comportement des banques s'explique par le climat de grande incertitude sur les perspectives économiques, sur le rythme de hausse du coût de la vie (l'inflation), sur l’évolution des taux d’intérêt et des marchés financiers. Ainsi les banques prennent de plus en plus de précaution pour s’assurer de la solvabilité de leurs clients.

>>> Retrouvez les chroniques d'Emmanuel Lechypre en podcast

Des disparités entre les régions

Il y a de grandes différences toutefois entre régions. En PACA on est passé au delà des 30% d'apport personnel, soit à près de 75.000 euros en moyenne par crédit. Mais c'est en Nouvelle Aquitaine et dans les Hauts-de-France qu'on trouve les plus fortes progressions: l'apport a plus que doublé par rapport à l'an dernier.

En valeur, c'est évidemment l'Île-de-France qui affiche le niveau le plus élevé. Comptez plus de 130.000 euros d'apport par crédit distribué soit plus de deux fois plus qu'il y a deux ans. Tout cela explique parfaitement la chute des transactions de 17% au premier trimestre de cette année.

Emmanuel Lechypre (édité par MM)