RMC

"Je ne connais aucune marque!": s'habiller "Made in France", vraiment impossible?

Les politiques vont se presser ce week-end au salon de "Made in France" qui a encore beaucoup de chemin à parcourir dans le secteur du textile.

Montebourg, Mélenchon, Le Pen, Zemmour... Les candidats à l'élection présidentielle se pressent au salon du Made in France porte de Versailles à Paris. Sept prétendants ou possibles prétendants à l’Elysée sont attendus jusqu'à dimanche. Un thème qui prend de l’ampleur à cinq mois de la présidentielle.

Aux yeux des Français, le "Made in France" est-il toujours un argument fort avant d'acheter même en ces temps de baisse du pouvoir d'achat pour les classes moyennes? 

"Personnellement, je suis étudiante, je n'y prête pas trop attention"

Catharina, étudiante, s'en moque pas mal:

"Personnellement, j'y prête pas trop attention. Généralement je vais dans les grandes chaînes car c'est vrai que le made in France ça peut être beaucoup plus cher. Je suis étudiante donc ça peut être un peu plus compliqué de se permettre de porter du Made in France."

"Par contre sur tout ce qui est alimentaire je regarde quand même que ce soit fait en France"

En moyenne, le Made in France est 50% plus cher que des vêtements venant de Chine. Christian lui a des chaussettes taiwanaises, un jean et un pull chinois. De toutes façons il ne connait aucune marque labellisée Made in France.

"Chercher des pompes françaises par exemple: je ne connais pas de marques. J'achète ce qui me plaît. Par contre sur tout ce qui est alimentaire je regarde quand même que ce soit fait en France."

La nourriture française a plus de succès que les vêtements, peut-être parce que la provenance du produit est clairement affichée. Cécile, par exemple, souhaiterait acheter français, mais c'est à chaque fois le parcours du combattant.

"J'essaye de regarder toujours mais je finis par voir "Made In 'je ne sais où'" et finalement c'est très difficile de savoir si c'est vraiment français."

"C'est à nous aussi, les marques, de communiquer sur nos labels"

Et pourtant il existe des labels "Made in France". Pas suffisamment connu par les consommateurs, selon Luc Lesenecal, président de la marque française des tricots "Saint-James".

"Les consommateurs sont un peu perdus car il y a beaucoup de labels ou de non-labels ou de faux labels. Il faut se fier au 'fabriqué en France' quand c'est marqué dessus. Vous avez aussi la certification "origine France garantie". C'est à nous aussi, les marques, de communiquer sur nos labels qui démontrent la traçabilité et la fabrication des produits."

Aujourd'hui, seulement 3% des vêtements portés en France sont fabriqués dans l'Hexagone.

Romain Poisot (édité par J.A.)