RMC

L’euro vaut désormais moins d'un dollar: ce que ça change pour les Français

Pour la première fois depuis sa mise en circulation, un euro vaut moins qu'un dollar. Une situation qui pourrait avoir des répercussions importantes sur les importations et accentuer l'inflation.

C’est une première. L'euro s’est enfoncé ce lundi sous le seuil de la parité avec le dollar, à un niveau plus vu depuis l'année de sa mise en circulation, plombé par la crise énergétique qui menace de plonger l'Europe dans la récession. Lundi, un euro valait 0,9932 dollar.

De son côté, le dollar est dopé par des tours de vis successifs de la Réserve fédérale américaine, la FED.

Cette hausse du dollar est une mauvaise nouvelle pour les pays de la zone euro, rendant notamment les importations plus coûteuses. "Si l’euro baisse par rapport au dollar, il faut encore plus d’euros pour avoir la même quantité de dollars et ça devient de l’inflation importée. Ça va renforcer l’inflation qui est déjà élevée", explique à RMC Philippe Herlin, économiste et spécialiste de la monnaie.

Une situation qui ne risque pas de s'arranger

"Ça va impacter en premier l’essence et le carburant. D’ailleurs, on l’a vu cet été, les prix des billets d’avion étaient nettement plus élevés que l’été dernier", assure-t-il. Car le pétrole, dont les prix augmentent déjà, s’achète en dollars. Et la baisse de l’euro face au dollar n’arrange pas la situation.

La situation pourrait d’ailleurs empirer. "L'épée de Damoclès suspendue au-dessus de l'Europe est partie pour rester là", assure à l’AFP Kit Juckes, analyste à la Société Générale. Car de l'autre côté de l'Atlantique, malgré un léger affaiblissement de l'inflation américaine en juillet, la Réserve fédérale américaine (Fed) assure qu'elle va continuer de resserrer sa politique monétaire. Et doper le dollar face à l'euro.

G.D. (avec AFP)