RMC

Pas de crise pour le e-commerce qui continue sa croissance en Europe

Quelle que soit la situation, crise sanitaire ou guerre en Ukraine, le e-commerce poursuit année après année sa croissance à deux chiffres en Europe. Les ventes ont bondi de 13% l'an dernier par rapport à 2020, et ce malgré la possibilité pour les consommateurs de retourner dans les magasin.

Le e-commerce poursuit année après année sa croissance à deux chiffres en Europe. Les ventes ont bondi de 13% l’an dernier par rapport à 2020, et ce malgré la possibilité pour les consommateurs de retourner en magasin après la crise Covid-19.

En pleine pandémie en 2020, les ventes de biens en ligne avaient en effet explosé les Européens ne pouvant pas sortir de chez eux pour consommer. Cela avait permis de maintenir la croissance du commerce en ligne à 10%, malgré la chute des ventes dans le secteur des loisirs et du tourisme. Mais voila, l’habitude d’acheter sur le web est désormais ancrée et les ventes du tourisme rebondissent. Résultat, au premier trimestre, les Français ont dépensé 11,5% de plus par rapport au premier trismestre 2021, pour un panier moyen de 62 euros.

Des politiques de retour très disparates

Un succès incontestable malgré un service pas toujours parfait. Selon Parcellab, 58% des e-commerçants ne proposent toujours pas de retour de gratuit, critère pourtant essentiel pour les clients. Les coûts de livraison et retour pousseraient 64% des Français à se tourner vers un autre commerçant.

Il y a de grosses différences selon les types de magasins. Les secteur du luxe 82%, de la mode 64% et du sport 82% proposent quasiment tous des retours gratuit. Ce n’est pas le cas des secteurs de la santé beauté, maison et jardinage, l’électronique 36%. Pour les entreprises qui pratiquent encore une facturation pour les retours de colis, la facture moyenne est estimée entre 5 et 10€ pour 56% et entre 10 et 15€ pour 24%.

Dans près d'un cas sur trois, c'est même au client de gérer seul le retour de son colis. 

Emmanuel Lechypre