RMC

Aude, victime d'un burn-out: "je suis allée jusqu’à la tentative de suicide"

Les députés proposent de faciliter la reconnaissance du burn-out en tant que maladie professionnelle, suite au rapport d’information déposé ce mercredi 15 fdévrier par la commission des affaires sociales. Une nécessité pour Aude Selly, victime de cette dépression au travail.

Invité ce vendredi dans Bourdin Direct, Aude Selly était responsable des ressources humaines chez un équipementier sportif. Sa vie a basculé lorsqu'elle a été victime d'un burn-out, cet épuisement lié au travail qui touche plusieurs centaines de milliers de Français. Au micro de Jean-Jacques Bourdin, ce vendredi, elle explique la façon dont se déroule cette décente aux enfers. "Il y a trois caractéristiques d’un burn-out. Vous allez d'abord perdre le plaisir de votre travail. Ensuite, vous ressentez une fatigue intense qui ne se résorbe pas avec deux jours de repos. Il y a un retrait social à cause d’un épuisement physique, mental et émotionnel. Enfin, il y a une conduite addictive pour tenir."

Aude Selly, auteure de Quand le travail vous tue et de Burn-out, et après? (éd. Maxima), raconte qu'elle a frôlé un drame. En faisant une tentative de suicide, elle a choisi la pire des solutions pour éviter de retourner au travail. "Je suis allez jusqu’à la tentative de suicide. Ça conduit souvent à cela, c’est fréquent parce qu’on arrive à un tel niveau d’épuisement, en l’occurrence mental, que l’on perd toute notion de jugement. Ce n’était pas parce que je voulais mourir, c’est parce que je ne voulais plus retourner au travail et je voulais avoir une bonne raison. Certains vont avoir un accident de voiture, d’autre des AVC, il va y avoir un événement dramatique qui vous oblige à vous arrêter". 

Bourdin Direct avec A.B.