RMC

Canicule à l'usine: "Si ça devient insupportable, autant arrêter"

Dans le Puy-de-Dôme, les températures vont atteindre les 40°C ce mercredi. Dans une chaudronnerie de la région, les employés pourraient cesser de travailler en raison de la chaleur harassante.

40 degrés attendus ce mercredi à Clermont-Ferrand. Le Puy-de-Dôme est un des départements en vigilance orange. Des températures particulièrement insupportables pour les travailleurs surtout en usine. RMC s'est rendue dans une chaudronnerie de la région.

La tête penchée sur ses soudures, malgré la chaleur, le travail d’Imed ne change pas, son équipement non plus: "Toujours la veste, il ne faut jamais l'enlever. Ce n'est pas évident mais il vaut mieux avoir chaud que se brûler".

Avec la canicule, Stéphane Lagarde, le chef d’atelier de cette chaudronnerie de Clermont-Ferrand a pris les devants. Six packs d’eau sont en libre-service dans la cuisine pour éviter les déshydrations: "Hier après-midi, en fin de journée, l'épuisement était là, des maux de tête. Et la fatigue, ce n'est pas évident".

40°C ce mercredi, 50°C dans l'usine

Stéphane garde un œil sur les prévisions météo: il devrait faire 40°C ce mercredi. Et le thermomètre peut même atteindre les 50°C dans l’atelier. Des températures qui l’obligent à modifier son planning. Aujourd’hui les employés ont embauché une heure plus tôt.

Si la situation l’exige Stéphane ne s’interdit pas d’arrêter le travail: "On sait qu'à partir de jeudi, le ressenti va être extrême. Si ça devient insupportable, autant arrêter et remettre au lendemain".

L’un de ses clients doit être livré vendredi, il devra sans doute attendre la semaine prochaine.

Canicule Info Service: 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, du lundi au samedi de 9h à 19h)

Benjamin Pelsy et Margaux Bédé (avec P.B.)