RMC

Chômage: comment expliquer les bons chiffres

Le nombre de chômeurs (catégorie A) a diminué de 120.700 (-3,3%) en 2019 pour s'établir à 3,554 millions de personnes en France entière, la plus forte baisse sur une année depuis la crise de 2008.

Embellie notable sur le front du chômage: en 2019, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (catégorie A) a baissé de plus de 120.000 sur la France entière (soit une diminution de 3,3%), selon les chiffres de Pôle emploi publiés lundi. 

Le taux de chômage est au plus bas depuis 10 ans, même si le niveau d'avant la crise de 2008 n'a toujours pas été retrouvé.

Dans le détail: toutes les tranches d'âge et toutes les régions (hormis la Corse) sont concernées par cette baisse, même si elle est moins marquée chez les seniors (-2,1%) et chez les jeunes (-1,4%).

De plus en plus de postes créés

Si ça va mieux sur le front de l'emploi, c'est d'abord parce que les entreprises embauchent: plus de 260.000 postes créés l'année dernière. Dans l'industrie, la construction, et surtout dans les services, et vu la croissance "modérée", c'est une surprise.

Le gouvernement y voit les effets de sa politique. L'année 2019 a en effet été marquée par un cocktail de mesures très favorables aux entreprises: la transformation du crédit d'impôt CICE en baisse de charges, ce qui a libéré énormément de trésorerie, et les réponses à la crise des "gilets jaunes", comme la hausse de la prime d'activité et la défiscalisation des heures supplémentaires.

Autant de coups de pouce qui ont pu booster la consommation et donc remplir les carnets de commandes des entreprises qui n'ont pas hésité à embaucher.

Victor Joanin (avec J.A.)