RMC

Faut-il passer aux 35 heures et 30 minutes par semaine pour partir plus tôt à la retraite?

Les Français seraient-ils prêts à travailler un peu plus pour partir plus tôt à la retraite? Le MoDem propose de passer à des semaines de 35.5 heures de travail pour augmenter les cotisations, et les salaires.

Travailler plus... pour financer les retraites? Des députés Modem proposent de travailler une demi-heure de plus et passer à la semaine de 35h et 30 minutes. L'objectif est de dégager plusieurs milliards d'euros supplémentaires chaque année grâce aux cotisations sociales en plus. De quoi financer la baisse de l'âge du taux plein (fixé à 67 ans) pour les personnes ayant eu des carrières hachées.

Les parlementaires Modem envisagent de déposer un amendement en ce sens au projet de réforme des retraites. Philippe Vigier, député MoDem d'Eure-et-Loir, a défendu cette proposition ce lundi matin sur RMC assurant que ce n'est "pas une sanction, au contraire". "Cela fait partie d'un certain nombre de propositions que nous mettons sur la table", élargit-il, tentant de trouver des "pistes" pour "équilibrer le système de retraites".

"Certains disent qu'ils seraient prêts à travailler un peu plus pendant qu'ils sont plus en forme. Et 30 minutes par semaine, ça peut produire plus de 5 milliards de recettes. Cela permet de faire rentrer des cotisations sociales et ça peut être bon pour le pouvoir d'achat", argue-t-il.

Une idée pour apporter des financements nouveaux qui convainc certains, mais qui divise. Dans les faits, de nombreuses personnes interrogées dans la rue et sur notre antenne reconnaissent que 30 minutes, ce n'est "pas grand-chose". Ils seraient ainsi prêts à entendre une telle mesure.

"Que ce soit plus transparent"

Mais la confiance n'exclut pas le contrôle. Samir, responsable RH, veut savoir qui récoltera les fruits de sa demi-heure de travail supplémentaire. "Que ce soit plus transparent, qu'on sache combien de personnes vont en bénéficier, de quelle manière etc..."

Et puis il y a ceux qui n'en croient pas leurs oreilles comme Zekiye, qui est assistante de direction. Elle estime que la meilleure solution est de "travailler moins et de partir à la retraite plus tôt".

"On a des journées à rallonge et après on prend les petits et on s'en occupe, c'est non-stop. On n'a pas à rajouter du temps de travail, essayons plutôt de réduire et d'avoir une meilleure qualité de vie et je pense qu'on aura une population plus heureuse et plus saine d'esprit", lance cette maman de six enfants qui refuse que le travail continue de grignoter sa vie de famille.

Le groupe Modem défend de son côté, une mesure "sociale et responsable", à l'image de ce que représente la journée de solidarité. "Si on veut apporter de la justice sociale, il faut un effort supplémentaire", juge Philippe Vigier, député MoDem

R.P. et A.A. (avec J.A.)