RMC

Quand le télétravail se met aux jeux vidéo

Les sorties virtuelles constituent le nouveau déjeuner d'affaires, la nouvelle partie de golfe et un excellent moyen de réseauter à l'heure du Covid-19.

En avril, un patron américain draguait un potentiel client. Il lui envoyait des mails pour se rencontrer en visioconférence mais l’autre ne répondait jamais. Un jour, il lui envoie “Dispo vendredi pour braquer une banque sur Grand Theft Auto?” Et le vendredi, ils se retrouvaient à écraser joyeusement des piétons dans GTA, grand classique du jeu-vidéo où l’on joue au gangster à bord de grosses voitures. Depuis, ils collaborent, et se rappellent souvent leur virée folle dans le jeu.

Finalement, ces “sorties virtuelles”, c’est le nouveau déjeuner d’affaires, la nouvelle partie de golf : un excellent moyen de réseauter à l’heure du Covid-19. 

D’après des chercheurs canadiens, la distance qu’on ressent avec les autres en télétravail n’est pas une affaire de kilomètres mais de "proximité psychologique", donc jouer ensemble en ligne, peut rapprocher.

Le jeu vidéo pour ressouder les équipes

Zoom, Teams, ça coupe souvent, le son peut être mauvais ou décalé. A travers l’écran, on ne voit pas si un regard s’allume, si un sourcil se fronce, ça nuit à l’échange d’idées, à la collaboration. Pour redonner de la spontanéité aux échanges, l’Inpi (Institut national de la propriété industrielle), a lancé un quizz en ligne. Chaque jour, les salariés reçoivent une question sur le thème de l’innovation. À la clé: un cadeau symbolique, genre une copie de brevet célèbre. Un moyen de relancer les discussions informelles entre télétravailleurs.

D’autres organisent directement les réunions dans un jeu vidéo. Un studio de design américain fait ça depuis mars. Sur Read Dead Redemption, un jeu d’aventures au temps de la conquête de l’ouest, on se réunit lors de réunions matinales devant un feu de camp, avec les loups qui hurlent au loin. Seul problème : le bouton de la manette pour s’asseoir devant le feu est le même que pour étrangler le joueur d’à côté. Cela a pu provoquer de petites échauffourées, mais virtuelles, donc sans gravité.

Quand l’armée américaine recrute via les jeux-vidéo

L’armée américaine vient de créer sa chaîne sur Twitch, cette plateforme qui diffuse en streaming des parties de jeu-vidéos très populaire auprès des ados. Des militaires très forts aux jeux-vidéos diffusent leurs parties en direct et en profitent pour discuter dans le chat avec des jeunes joueurs, dès 13 ans. Ils leurs vantent la vie militaire et les incitent à s’enrôler apparemment c’est plus efficace que de démarcher dans les lycées. Mais ça créé la controverse sur Twitch. Des joueurs célèbres dénoncent “une méthode de recrutement prédatrice qui viole la sécurité des utilisateurs”.

Nina Godart