RMC

Qui est Dave Chappelle, humoriste américain, à l'origine de la première grève chez Netflix?

"LE PORTRAIT DE POINCA" - Il a provoqué la colère de certains salariés de la plateforme avec son nouveau spectacle très orienté sur la question raciale.

C’est un des rois du “stand-up”, de la blague seul en scène: Dave Chappelle, l'humoriste américain. Il dit de lui en plaisantant à moitié qu’il est “the GOAT”, le meilleur de tous les temps.

Il est devenu une star en animant un show hebdomadaire sur la chaîne Comedy Central au début des années 2000. Puis il a craqué. Il a d’abord insulté son public lors d’un spectacle, avant de tout abandonner. Renonçant à un contrat de 50 millions de dollars. Il a expliqué qu’il ne voulait plus travailler comme un fou pour l’industrie du spectacle, industrie qui selon lui ne respecte pas le public noir, ni les artistes noirs.

Parce que Dave Chappelle est afro-américain. Fils de deux profs d’université, arrière-petit-fils d’un évêque anglican, né esclave en 1850. Et tous ses spectacles, toutes ses blagues tournent autour de la question raciale. Il parle aussi beaucoup de sexe dans des termes ultra crus, mais jamais, jamais il n’évoque une personne sans préciser s’il s’agit d’un blanc ou d’un noir.

Mais dans son dernier spectacle, il est peut-être allé trop loin

C’est un spectacle, The Closer, qu’il a vendu à Netflix pour 24 millions de dollars. Une heure de show en public, avec des blagues sur le coronavirus, sur les juifs, beaucoup sur les femmes, qu’il appelle toujours "bitch", salopes… Mais surtout, surtout des blagues sur la communauté LGBT. Sur les gays, les lesbiennes et les trans. Il répète plusieurs fois qu’il est transphobe, sans que l’on sache à quel point il est sérieux.

Il finit par préciser: "Je n’ai rien contre les transgenres, si vous me connaissez, vous savez bien que mon problème, ce sont les blancs". Et le public rit jaune parce que là, il est sérieux. Il explique en substance qu’il reproche aux homosexuels d’avoir capté le statut de minorité opprimée alors que selon lui, les noirs sont les vraies victimes des discriminations.

>> A LIRE AUSSI - Eric Zemmour contre la discrimination positive et la parité: est-ce choquant? Le débat des "Grandes Gueules" 

Ce show a été mis en ligne par Netflix le 5 octobre. Il a été vu par dix millions de foyers en 10 jours. Les associations LGBT ont aussitôt protesté. Les salariés de Netflix se sont mis en grève mercredi. Les dirigeants ont été extrêmement maladroits dans leur communication. Ils ont fini par dire qu’ils comprenaient que ce programme puisse blesser, mais ils ne l’ont pas retiré.

Nicolas Poincaré