RMC

Réforme des retraites: quatre salariés sur dix pourraient avoir une pension complète avant 64 ans

Comme c'est le cas actuellement, environ quatre salariés sur dix pourront partir avant l'âge légal de départ à la retraite, que le gouvernement compte reporter à 64 ans.

Si la réforme annoncée mardi par Elisabeth Borne se concrétise, quatre salariés sur dix pourront faire valoir leurs droits à une pension complète avant la nouvelle limite d’âge officielle de 64 ans.

Le dispositif de carrières longues sera adapté pour qu’aucune personne ayant commencé à travailler tôt ne soit obligée de travailler plus de 44 ans. Ceux qui ont commencé avant 16 ans pourront partir dès 58 ans, ceux qui ont commencé entre 16 et 18 ans à partir de 60 ans, et ceux entre 18 et 20 ans à partir de 62 ans.

Comme aujourd’hui, les personnes en situation d’invalidité ou d’inaptitude pourront partir à 62 ans à taux plein, les travailleurs handicapés à compter de 55 ans.

Les salariés ayant subi un accident du travail ou une maladie professionnelle pourront sous conditions partir à la retraite deux ans avant l’âge légal. Les conditions pour accéder à ce départ anticipé seront assouplies.

C'est le niveau actuel

Mais quatre salariés sur dix qui partent avant l’âge légal, c’est déjà le niveau d’aujourd’hui. En repoussant de deux ans l’âge de départ à la retraite, on aurait pu s’attendre à ce que le nombre de gens qui ne sont pas obligés d’aller jusque-là augmente, compte-tenu de "l’usure" professionnelle, les nouveaux ne parlant plus de "pénibilité".

Mais le choix a été de renforcer l’accompagnement en matière de pénibilité sur les dernières années (prise en compte de plus de critères, abaissement des renforcement du compte personnel de prévention), reconversion facilité: mieux vaut partir à 64 ans en bonne santé relative plutôt qu’à 62 ans cassé par son travail.

Emmanuel Lechypre (édité par J.A.)