RMC

Enfant tué à Lorient: il mentait en disant avoir vu le chauffard, 4 mois de prison ferme

Le fugitif de 20 ans reste toujours introuvable par les forces de l'ordre.

Une semaine après l'accident qui a coûté la vie à un garçon de neuf ans et blessé grièvement un autre de sept, fauchés par une voiture à Lorient, le chauffard est toujours "activement recherché" par la police. 

D'importants moyens sont mobilisés pour retrouver le chauffard et les enquêteurs n'écartent aucune piste pour retrouver cet homme mesurant 1,80m, de "corpulence normale, de type eurasien, teint mat, cheveux noirs", selon l'appel à témoin diffusé mardi et relayé sur les réseaux sociaux.

Rien que les deux premiers jours, la police a reçu une centaine d'appels par jour, a précisé jeudi la procureure.

Vendredi matin les policiers, prévenus qu'un passager d'un TGV pensait avoir vu le chauffard recherché, ont ainsi immobilisé pendant une quinzaine de minutes un TGV Quimper-Paris en gare de Rennes. Mais le passager mis en cause ne correspondait pas au signalement de l'homme recherché.

Fausse piste également, avec le signalement d'un témoin faisant état de la présence du suspect dans la Nièvre.

L'affabulateur a monté une véritable histoire créant des zones de doutes. Ainsi, 63 militaires, dont 12 du GIGN basés à Dijon, ainsi qu'un soutien héliporté ont été déployés jeudi matin dans le secteur de Clamecy, entre Nevers et Auxerre. En vain, le quadragénaire avouant rapidement, avoir tout inventé. 

Le témoin, un homme de 41 ans fragile psychologiquement, a révélé avoir monté une histoire de toutes pièces. Poursuivi pour faux témoignage, il a été condamné à quatre mois de prison ferme avec mandat de dépôt vendredi à Nevers.

La rédaction de RMC (avec AFP)