RMC

Euro 2016 – Les touristes se réjouissent d'être en France: "On se sent ici comme à la maison"

-

- - ROMAIN LAFABREGUE / AFP

TEMOIGNAGES - Grèves des trains, poubelles dans les rues, blocages, manifestations… Les touristes étrangers venus assister à l'Euro de football ont été accueillis dans la pagaille sociale. Malgré tout, ils se disent ravis d'être en France.

Les images de violences à Marseille ont fait le tour du monde. Les affrontements entre hooligans russes et anglais, le 11 juin, ont fortement marqué les esprits. Pas de quoi donner envie aux touristes-supporters de venir en France. D'autant plus que le début de la compétition est impacté par les grèves dans les transports, les blocages et autres manifestations contre la loi Travail et les débordements qui en découlent. Pour autant, les étrangers venus assister à l'Euro se disent ravis d'être en France.

En effet, rien ne semble entamer leur admiration pour notre pays et pour la capitale ! L'ambiance festive de Paris, la cuisine française, l'accueil des Français, … tout leur plaît. "Les Français sont sympas, ouverts d'esprit, très accueillants, se réjouit Lucas, venu d'Autriche. On se sent ici comme à la maison. Tous les pays font la fête ensemble. Les Autrichiens, les Anglais, les Français, les Irlandais… tout le monde est ensemble en paix. C'est ça, ce que j'aime le plus".

"Tout le monde est très sympa"

Sarah, architecte italienne, avoue avoir eu des a priori sur les Français. Elle a depuis changé d'avis. "Je suis arrivée ici avec l'idée que tous les Parisiens, les Français ne sont pas aussi heureux que les Italiens. En fait, je ne retrouve pas ça. Tout le monde est très sympa avec nous donc nous sommes contents. Il n'y a que le mauvais temps et la pluie sinon ça va".

"Ce que j'aime le plus en France, c'est la nourriture, confie Solène, une touriste venue de Munich. Mais aussi l'atmosphère à Paris. Quand on marche dans la rue, on rencontre des gens de différentes cultures. Il y a de nombreux endroits atypiques. Paris est vraiment une très belle ville".