RMC

Européennes: "Nous sommes là pour casser le système politique", les deux listes "gilets jaunes" veulent croire à une surprise

Les deux listes "gilets jaunes" avancent en ordre dispersé pour les élections européennes de ce dimanche mais leurs membres veulent croire à une surprise.

Quel score feront les listes "gilets jaunes" dimanche prochain ? C'est l'un des enjeux de ce scrutin des européennes, alors que ces listes avancent en ordre dispersé et sont créditées de moins d'1% des voix dans les sondages.

Leurs membres veulent croire à une surprise dimanche. C'est le cas du forgeron, Christophe Chalençon, tête d'une liste nommée "Evolution citoyenne". Il a enlevé son gilet jaune pour prendre la tête d'une liste qui prétend représenter tous les citoyens. Il se voit déjà à Strasbourg: "On va au minimum faire les 5%. Mais je pense que nous allons les dépasser". 

"Nous sommes là pour casser les partis politiques"

Son programme est clair : "Nous sommes là pour casser le système politique. Nous sommes là pour casser les partis politiques pour essayer de transformer les 70% de personnes qui nous soutenaient, qui n'étaient pas toutes "gilets jaunes". Nous voulons nous appuyer sur les assemblées citoyennes". 

"Nous portons un projet qui est celui du RIC"

Face à lui, se trouve une autre liste 100% "gilets jaunes", baptisée "Alliance Jaune" et menée par le chanteur Francis Lalanne. Leilla Witzmann, consultante, quatrième sur la liste, assume la désunion: "Il n'y a pas le choix quand les idées ne sont pas les mêmes. Nous portons un projet qui est celui du RIC. Nous pensons des revendications qui sont celles que les "gilets jaunes" portent depuis le 17 novembre".

Finalement, les points communs entre ces deux listes sont qu'elles appellent encore à manifester ce samedi dans toute la France et invitent imprimer leurs bulletins de vote. Certains bureaux en seront dépourvus faute de budget.

Pierrick Bonno avec Julien Vattaire