RMC

Galette ou brioche, l'éternel débat de la galette des rois est de retour

C'est une fois de plus tradition nordiste contre tradition sudiste qui s'affrontent. Mais si l'une est selon certain, plus traditionnelle, la frangipane, l'autre se démarque par son prix moins élevé.

Avant l'Épiphanie lundi, vous allez peut-être tirer les rois et les reines ce dimanche en famille, comme chaque premier dimanche de janvier. Seulement dans le Nord ou dans le Sud, ce n'est pas le même gâteau qui est dégusté. Galette des rois dans le nord, une galette de pâte feuilletée à la frangipane, et couronne des rois dans le sud, une brioche aux fruits confits en forme de couronne.

Le sujet va diviser la France en deux ces prochains jours. D’un côté les partisans de la galette des rois traditionnelle, de l’autre les irréductibles défenseurs de la couronne des rois briochée. 

Dans le laboratoire, des pâtes prêtes à être enfournées. Les traditionnelles galettes à la frangipane, bien sûr, mais pas seulement. La couronne bordelaise dépasse les frontières et se démocratise pendant l'épiphanie comme l'explique Frédéric, le pâtissier.

"En fin de compte, c’est de la brioche avec des fruits confits et bien sûr, on n’oublie pas de mettre la fève à l’intérieur. À Paris maintenant toutes les boulangeries proposent à peu près les deux", indique-t-il. 

Une différence de prix

Plus rapide à préparer que la pâte feuilletée, mais la brioche ne convainc pas encore les futurs rois et reines, clients de cette boulangerie. "J’adore la pâte d’amandes. Celle-ci ne me donne pas envie", affirme une cliente. 

"Elle donne envie aussi, mais elle est moins connue, elle est moins traditionnelle pour l’instant. Comme on va en manger pas mal pendant une semaine, on va varier un peu, mais au début, on a envie du petit goût de la tradition", ajoute une autre. 

4,50 euros pour une part de galette frangipane contre 3,50 pour la couronne. C'est peut-être finalement le prix qui parviendra à convaincre les Nordistes légèrement frileux à l'idée d'étendre la tradition.

Laura Taouchanov avec Guillaume Descours