RMC

Hommage à Pétain: "Il y a un hiatus entre Emmanuel Macron et la réalité passionnée des Français"

Un "grand soldat" en 1914-18, mais aux "choix funestes" en 1940-45, selon Emmanuel Macron. Un Président peut-il dire cela? Décryptage avec l'historien Jean Garrigues

Est-il légitime de rendre hommage au Maréchal Pétain dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre?

Emmanuel Macron a qualifié jeudi de "fausse polémique" les réactions à ses propos la veille sur le maréchal Pétain, pour lequel "il n'a jamais été question d'avoir une célébration individuelle", a-t-il précisé.

"Il faut reconnaître la vérité de l'Histoire, mais rester dans notre devoir de mémoire et rester aux conséquences de l'indignité qui a été reconnue" en 1945 au héros de la Grande Guerre, devenu le chef du régime collaborationniste de Vichy, a expliqué le président à Maubeuge, en dénonçant la "boîte à folie" des "polémiques inutiles".

Le Président avait créé la controverse mercredi, en jugeant "légitime" d'inclure Pétain, au nom de son rôle dans la Première Guerre mondiale, dans un hommage rendu samedi aux Invalides aux chefs militaires de ce conflit. L'exécutif a ensuite souligné que le chef d'état-major irait samedi "fleurir la tombe des cinq maréchaux qui sont aux Invalides, où il n'y a pas Pétain".

Une polémique qui soulève une autre question: que peut dire un Président dans un pays à fleur de peau? Selon Jean Garrigues, spécialiste d'histoire politique, sur RMC, il y a un fossé qui se creuse entre le discours d'Emmanuel Macron et certains Français. 

"Dans la bouche d'un président de la République, on attend des choses beaucoup plus tranchées. Au fond, il ne se rend pas compte que sa vision de l'Histoire, post-moderne, apaisée, qui doit prendre en compte toutes les facettes de l'Histoire, se heurtent avec la réalité, à des réflexes passionnels comme ceux de la communauté juive, qui s'est presque sentie insultée. Il y a un hiatus entre une lecture très intellectuelle d'Emmanuel Macron, qui peut avoir sa justification, et la réalité d'un paysage politique et socio-culturel qui, lui, est totalement passionné".
Bourdin Direct (Avec G.D)