RMC

Il était l'un des plus célèbres agents doubles: ce que vous ne saviez pas sur l'espion George Blake

LE PORTRAIT DE BERENGERE - L'ex-agent double britannique George Blake, célèbre "taupe" qui espionnait pour le compte du KGB soviétique dans les années 1950 avant de passer à l'Est, est mort à l'âge de 98 ans.

Célébré comme héros à Moscou, considéré comme un traître à Londres. L'ex-agent double britannique George Blake, célèbre "taupe" qui espionnait pour le compte du KGB soviétique dans les années 1950 avant de passer à l'Est, est décédé à l'âge de 98 ans. De sa "belle mort" donc, et pourtant, ce n’était pas gagné: car l'homme comptait un certain nombre d’ennemis.

Georges Blake est un agent des services secrets britannique qui va trahir son pays pendant la Guerre froide. Il dira plus tard qu’il ne s’est jamais vraiment senti britannique. Il faut dire qu’il est né à Rotterdam aux Pays-Bas, et qu’il débarque à Londres, pendant la Seconde guerre mondiale pour fuir l’occupation allemande. Il fuit en se déguisant en moine, parce qu’il fait alors partie de la résistance et qu’il est sur le point d’être arrêté. Il n’a même pas encore 18 ans…

Il était donc fait pour entrer dans les services secrets: il est alors envoyé à l’ambassade de Séoul en 1950 pendant la guerre de Corée. Et c’est là que tout va basculer, car il assiste au bombardement de populations civiles, par les Américains. Il commence à se demander s’il est vraiment dans le "camp du bien". 

42 ans de prison et une évasion

Puis il est envoyé à Berlin, et là, il va trahir son pays: il fournit les noms de centaines d'agents anglais au KGB et il révèle l'existence d'un tunnel secret stratégique entre Berlin ouest et Berlin-Est. Il finit par être dénoncé, et condamné, en 1961, à 42 ans de prison.

Une rumeur dit que chacune de ces 42 années, correspond à un agent secret assassiné à cause de lui, et certains spécialistes parlent de 150 à 400 agents tombés aux mains de l’URSS à cause de Georges Blake.

Mais peu importe le nombre d’années qu’il doit passer en prison puisqu’il s’enfuit... au bout de 5 ans. Bien qu'il soit un prisonnier célèbre. Une évasion à l’ancienne, pendant une séance de cinéma de la prison, aidé par ses camarades de cellule et d’une échelle en corde. Il arrive alors à rejoindre l’Allemagne de l’est et va définitivement s’installer à Moscou, où il commence une nouvelle vie. Il va même divorcer de sa femme, Anglaise, et abandonner ses trois enfants. A Moscou, il est accueilli comme un héros et sera nommé colonel au KGB.

Le président russe Vladimir Poutine a présenté ses "sincères condoléances". "Blake était un brillant professionnel, doté d'une vitalité et d'un courage particuliers", a-t-il indiqué dans un communiqué du Kremlin. "Au cours d'années de travail difficile et acharné, il a apporté une contribution réellement inestimable pour assurer la parité stratégique et maintenir la paix sur la planète. Le souvenir brillant de cet homme légendaire restera à jamais dans nos coeurs", a ajouté le président russe. 

George Blake déclarait à la fin de sa vie:" Pour moi, le communisme consistait à essayer de créer le royaume de Dieu sur Terre. Je n’ai jamais regretté mon choix". Un "royaume de Dieu" qui a quand même couté la vie à des centaines d’agents britannique qu’il a trahis.

Bérengère Bocquillon