RMC

Immobilier: pourquoi les prix flambent ?

-

- - -

Dans "La Matinale Week-end" ce samedi sur RMC, Marie Coeurderoy est revenue sur les records du secteur immobilier en 2021.

Que nous promet l’année 2022 dans l’immobilier ? Avant de répondre, regardons le bilan 2021. En immobilier, elle aura été celle de tous les records. On va flirter avec les 1,2 millions de transactions, mais aussi et surtout des record de prix. Jamais les prix de l’immobilier n’avaient atteint de tels sommets à l’échelle nationale. Le FNAIM annonçait cette semaine une hausse de + de 7% au global, avec évidemment une progression encore plus vertigineuse s’agissant des maisons. Avec le Covid, on veut tous notre bout de jardin : + 8% sur un an pour les maisons et même +13% depuis le début de la crise sanitaire. Selon Century 21, on débourse désormais pas loin de 270.000 euros pour une maison en France. Un record absolu ! 

Mais on les trouve où ces maisons ? C’est l’autre enseignement : on ne les trouve clairement pas dans les grandes villes mais soit en périphérie, soit dans les villes moyennes. D’où ce début d’exode urbain dont on a beaucoup parlé depuis le début de la crise sanitaire. Pour la petite histoire, la seule ville où les prix baissent ou ne montent pas, c’est Paris. A 10.600 euros du m2, Paris n’a jamais été la France mais c’est encore plus vrai aujourd’hui. Alors où achète-t-on désormais ? Où voit-on les prix littéralement flamber ? Tours (+17%), Angers (+17%), Brest (+14%), Limoges (+14%), Orléans (+11%), Reims (+10%)… 

Et ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle pour ceux qui veulent devenir propriétaires. Les salaires n’ont pas pris le même chemin. Et a priori, il ne faut pas espérer une accalmie des prix pour tout de suite. Le réseau Laforêt disait il y a quelques jours que le niveau d’offres de biens à vendre n’avait jamais reculé aussi rapidement, avec - 15% sur un an. De moins en moins d’offres et de plus en plus de demandes : ça va nécessairement continuer de faire grimper les prix.

Les taux d’intérêt au plus bas

Donc on démarre cette année 2022 en se disant qu’on ne va pas pouvoir aller au bout de nos rêves immobiliers ? Mais non ! Parce que si l’immobilier n’a globalement jamais coûté aussi cher, le crédit immobilier n’a jamais été aussi bon marché. Environ 1% de taux d’intérêt, toutes durées d’emprunt confondues. Mathématiquement, en ce moment, les banques vous donnent de l’argent pour vous en prêter ! Vous connaissez l’adage des agents immobiliers : c’est toujours le moment d’acheter… Et ça n’a jamais été autant le moment de s’endetter pour acheter !

Marie Coeurderoy