RMC

120km/h en pleine ville, sirène hurlante: la folle virée nocturne du fils du commissaire de Clermont-Ferrand

Deux vidéos de cette course nocturne ont été postées sur les réseaux sociaux, filmées par un passager présent dans l'habitacle du véhicule.

Sirènes hurlantes et gyrophare allumé en pleine nuit. Le fils d'un commissaire de Clermont-Ferrand, âgé de 18 ans, a été identifié sur des vidéos au volant de la voiture de fonction de son père, roulant à vive allure et sans permis de conduire, selon le parquet.

Le jeune homme, qui avait emprunté le véhicule du numéro 2 de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Puy-de-Dôme, était "en grand excès de vitesse, puisqu'il roulait à 120 km/h" sur une portion limitée à 50 km/h, précise mardi le procureur de Clermont-Ferrand Éric Maillaud.

Une enquête a été ouverte notamment pour "conduite sans permis". Identifié sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, le jeune homme devrait être placé en garde à vue dans les jours qui viennent.

Deux vidéos montrent le conducteur, vêtu d'un pull rouge, roulant à vive allure de nuit, toutes sirènes hurlantes, filmé avec un téléphone portable par un passager du véhicule. Sur l'une d'elles, un commentaire apparaît au moment où le véhicule franchit un ralentisseur dans une zone limitée à 30 km/h: "quand tu prends un dos d'âne à 120, ça donne ça". "Il est complètement fou!", lance alors le passager. 

>> A LIRE AUSSI - Quand des policiers de Toulon font maladroitement de l’humour sur le dos de leurs ministres

Il imite un policier à la radio

Une autre vidéo montre le même conducteur dans le même véhicule, circulant très vite de nuit dans les rues de la ville et grillant plusieurs feux rouges. Une voix imite alors un policier: "On a une information sur un individu qui se dirige vers Saint-Jacques (un quartier de Clermont-Ferrand), envoyez une équipe de renfort..."

"La question se pose de savoir comment il a pu récupérer la voiture" stationnée dans le parking du commissariat, alors que son père était en vacances, a souligné le procureur. 

Le jeune homme avait déjà été interpellé en décembre pour avoir refusé d'obtempérer au volant, il y a quelques semaines seulement. Le 13 décembre, des policiers l'avaient repéré après un dépassement dangereux mais il avait pris la fuite. Interpellé après une course-poursuite, il avait alors sorti aux agents la carte de police de son père. 

Il doit désormais comparaître le 6 avril prochain devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour "conduite d'un véhicule sans permis", "mise en danger de la vie d'autrui", "usurpation de titre" et "refus d'obtempérer". Une expertise psychologique doit également être réalisée dans le cadre des enquêtes administrative et judiciaire ouvertes.

>> A LIRE AUSSI - Confiscation et destructions des deux-roues: la nouvelle stratégie choc de la police marseillaise contre les rodéos urbains

Jean-Baptiste Bourgeon avec AFP