RMC

"A vendre Boeing 737, bon état": l'avion présidentiel du Pérou est en vente

Les stocks d'avions s'accumulent, alors que les livraisons sont en chute libre

Les stocks d'avions s'accumulent, alors que les livraisons sont en chute libre - DR

LES TROIS HISTOIRES - Chaque jour, Charles Magnien vous dévoile trois histoires insolites de l'actualité.

Le chef de l'Etat péruvien, Pedro Castillo, a annoncé mercredi que l'avion présidentiel allait être mis en vente et que l'argent ainsi collecté servirait à financer les secteurs de la santé et de l'éducation, durement éprouvés par la pandémie de Covid-19.

L'avion présidentiel est un Boeing 737-528 d'une capacité de 70 passagers.

"J'annonce que nous allons vendre l'avion présidentiel, les ressources (tirées de cette vente) seront utilisées pour la santé et l'éducation", a déclaré le président de gauche, qui s'exprimait de la ville d'Ayacucho, dans le sud-est du Pérou. Castillo a également annoncé, en tant qu'autres mesures d'austérité, l'interdiction "pour tout fonctionnaire de voyager en avion en première classe" en vue de mettre fin aux "privilèges de nombreux fonctionnaires". 

"Dans un gouvernement du peuple, les fonctionnaires voyageront comme des citoyens ordinaires", a ajouté l'ancien instituteur et syndicaliste, élu à la tête du Pérou en juillet.

Ce n'est pas la première fois qu'un chef de l'Etat tente de vendre l'appareil.

En 2007, l'ex-président Alan Garcia n'était pas parvenu à s'en défaire après l'avoir mis aux enchères à deux reprises. Une des raisons invoquées était le prix demandé, de 18,5 millions de dollars. L'avion avait été acquis par le gouvernement péruvien en 1995 pour 27,6 millions de dollars sous la présidence d'Alberto Fujimori (1990-2000). 

Pedro Castillo a par ailleurs annoncé une augmentation du salaire minimum de 930 à 1.000 sols (soit 223 à 250 dollars) à partir du 1er décembre. 

La rédaction de RMC avec AFP