RMC

"C’était prévu le 21 mars": coronavirus oblige, Yasmine doit reporter son mariage

Les reports sont un véritable casse-tête pour les mariés et les organisateurs des heureux événements. Le coronavirus pousse les municipalités à n'organiser des mariages civils qu'en comité restreints tandis que les salles municipales sont fermées.

"C’était prévu le 21 mars". Le plus beau jour de leur vie attendra pour Yasmine et Younes. Pour protéger les plus âgés de leurs familles, ils ont préféré reporter leur mariage, prévu à Lamorlaye dans l’Oise, l’un des foyers épidémique français.

Comme pour de nombreux couples, le coronavirus a des conséquences inattendues. Si les rassemblements publics sont interdits, la future mariée craignait aussi que de nombreux invités manquent à l’appel:

"Mon frère est complètement hypocondriaque, il m’a dit: 'fait attention, le 21 mars je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée'. Si lui il me dit ça, je n’imagine pas les autres personnes", plaisante-t-elle.

La mission était bien mal embarquée avec les recommandations de prudence de la préfecture. Pas de rendez-vous avec les prestataires avant le 14 mars, une semaine avant la noce.

Pour Fatima Laroud, l’organisatrice du mariage, le plus dur commence : "Tout est déjà réglé, réservé, donc on est obligé de proposer une date de report, et c’est là toute la difficulté parce qu’il faut faire concorder tout le monde en gardant les mêmes prestataires".

Trois morts dans l'Oise

Mariage civil en comité restreint, cérémonie religieuses interdites, salles municipales fermées. Dans ces conditions, le maire de Lamorlaye (Oise), Nicolas Moula, a déjà enregistré plusieurs reports:

"Les services municipaux ont appelé tous les mariés pour les informer de la situation et savoir s’ils souhaitaient maintenir leur mariage ou le reculer et pour les dates les plus proches, les mariés nous ont signifié vouloir reculer leur date de mariage".

Et la nouvelle date sera compliquée à fixer, pour Yasmine et Younes, de nombreux mariages sont déjà programmés au printemps. Pour l'instant l'épidémie de Coronavirus a fait trois morts dans l'Oise où de nombreuses communes sont confinées par crainte de la propagation du virus.

Olivier Chantereau (avec Guillaume Dussourt)