RMC

En Belgique, une intelligence artificielle traque les députés scotchés à leurs smartphones

En Belgique, une intelligence artificielle traque les députés scotchés à leurs smartphones

En Belgique, une intelligence artificielle traque les députés scotchés à leurs smartphones - RMC

LES TROIS HISTOIRES DE CHARLES - Chaque matin, Charles Magnien raconte sur RMC trois histoires insolites de l'actualité.

Il n’y a pas qu’en France qu’on voit trop souvent des parlementaires, en pleine séance, avec la tête baissée, le cou plié vers leur téléphone, en train de lire ou d’envoyer des messages, de surfer sur les réseaux, ou même parfois de jouer.

En Belgique, un artiste flamand a mis en place un système qui affiche les députés un peu trop accros à leur smartphone. 

Grâce à un système d’intelligence artificielle et de reconnaissance faciale, son outil est capable de détecter automatiquement sur les images de l’hémicycle les députés un peu trop distrait. Si un parlementaire pianote sur son téléphone, l’ordinateur le repère tout de suite, et surtout... il l’affiche sur les réseaux sociaux!

Un compte dédié baptisé "Les scrolleurs flamands" a ainsi été lancé. Dès qu’un député se montre dissipé, happé par son smartphone, la vidéo est découpée, isolée, mise en ligne sur les réseaux, avec un message automatique adressé au député: "Restez concentré s’il vous plaît !".

A peine lancé lundi dernier, le dispositif a immédiatement épinglé quatre députés, dès la première séance filmée. 

En France, l’ordinateur aurait aussi pas mal de travail: on pourrait même l’entrainer à repérer les députés qui piquent un peu du nez… Car oui, c’est encore arrivé ces dernières années qu’on repère des députés en train de somnoler…

Charles Magnien avec XA