RMC

Les françaises de moins en moins satisfaites sexuellement: ce que nous apprend une étude

LES TROIS HISTOIRES - Chaque jour, Charles Magnien vous dévoile trois histoires insolites de l'actualité, dans Apolline Matin, sur RMC.

Et vous, ça va sous la couette? Selon un baromètre Ifop - pour mené sur 5000 femmes à travers cinq pays européens (France, Espagne, Italie, Royaume-Uni et Allemagne), la France connait un petit coup de mou.

Notons d’abord que les Françaises sont "plus libérées et plus initiées" à la sexualité que leurs voisines. Elle sont, par exemple, beaucoup plus nombreuses que les Italiennes et les Espagnoles à assumer d’avoir eu plus de cinq partenaires dans leur vie.

Mais, et c’est un grand mais, les Françaises sont désormais les moins épanouies. Parmi les femmes interrogées, 35% se déclarent insatisfaites de leur vie sexuelle, 41% se déclarent "sexuellement inactive"… Et plus globalement, la fréquence de leurs rapports a nettement diminué par rapport aux précédentes enquêtes. 

Les conseils d'une sexologue au 3216

Autant de questions qui ont laissé les auditrices et auditeurs de RMC curieux: ils ont été nombreux à témoigner et à demander des conseils à la sexologue Catherine Solano. 

Pour les chroniqueurs autour de la table, une certitude: "Séduire aujourd'hui, c'est devenu compliqué" confie Périco Légasse. Et Laurence Pieau, "Les femmes sont plus exigeantes parce qu'elles sont aussi plus indépendantes qu'avant." 

Deux explications principales: d’abord, la crise sanitaire, qui a freiné les rencontres. Et plus globalement, un mouvement de fond, de libération de la parole des femmes: elles assument aujourd’hui plus facilement de dire qu’elles sont insatisfaites au lit.

Et elles osent aussi plus souvent dire non, tout simplement, à leur partenaire, ou refuser certaines pratiques.

Si l'on osait, on dirait que les Françaises reprennent en main leur plaisir. Mais cela va aussi demander une adaptation de la part de leurs partenaires. Et toc.

Étude Ifop pour The Poken Company réalisée par questionnaire auto-administré du 1 au 5 mars 2021 auprès d'un échantillon national de 5 026 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus vivant dans les pays suivants : France, Italie, Espagne, Allemagne et Royaume-Uni.

Charles Magnien avec XA