RMC

"Massacre à la tronçonneuse" dans une forêt de l'Ariège: qui a abattu et volé des centaines d'arbres centenaires?

Des centaines d'arbres d'une forêt privée de Perle-et-Castelets en Ariège, ont été abattus et volés ces dernières semaines. Ils ont été abattus illégalement, sans aucune autorisation. Les propriétaires sont sous le choc et accusent des bûcherons espagnols.

Yves a grandi a grandi à quelques pas de la forêt de Perle-et-Castelets en Ariège à quelques kilomètres de la frontière espagnole: "Vous aviez des chênes centenaires, qui étaient très beaux, très droits, je ne sais plus quoi dire, j’étais quand même catastrophé", raconte-t-il à RMC. Car les arbres ont disparu, tronçonnés et emportés illégalement par plusieurs bûcheron qui viendraient d'Espagne. 

Un choc pour le propriétaire de cette forêt, très attaché à ce lieu: "C’est une parcelle qui m’avait été léguée par mes parents, et que je voulais conserver pour mes enfants, et petits-enfants". Yves et sa femme Hélène ont tenté de réagir mais il était trop tard :

"Nous avons été alerté par des bruits de tronçonneuses depuis quelques jours, alors on leur a demandé de cesser, visiblement, ils ne comprenaient pas le français, et le lendemain matin ces chênes avaient disparu, donc ils ont été volés dans la nuit", déplore Hélène.

Douze plaintes

Un peu plus loin, le maire Gérard Durand raconte que ces bucherons avaient un autre objectif : "Ici, c'est la forêt de sapin qui a été massacrée, il y avait 300-350 sapins, on ne peut pas tolérer les choses pareilles, on saccage tout, on va chez quelqu’un, on prend ce qui est bon et qui on s’en va".

Douze personnes ont déjà déposé plainte à la gendarmerie, la Justice prend cette affaire très au sérieux, le procureur de la République veut savoir qui sont les auteurs de ces massacres à tronçonneuse ? 

>> A LIRE AUSSI - Autorisé ou interdit, ouvert ou fermé? Le point sur les nouvelles restrictions sanitaires et les reconfinements locaux

Jean-Wilfried Forquès (avec G.D.)