RMC

Biden officiellement vainqueur: malgré son "désaccord", Trump promet une "transition ordonnée"

"Ce n'est que le début de notre combat pour rendre sa grandeur à l'Amérique" a-t-il ajouté.

Finalement. Donald Trump a admis tôt jeudi, après la certification par le Congrès de l'élection de Joe Biden à la Maison Blanche, que sa présidence touchait à sa fin et a promis une "transition ordonnée".

"Même si je suis en complet désaccord avec le résultat de l'élection, et les faits me soutiennent, il y aura une transition ordonnée le 20 janvier", a-t-il écrit dans un communiqué. "Cela représente la fin de l'un des meilleurs premiers mandats présidentiels et ce n'est que le début de notre combat pour rendre sa grandeur à l'Amérique", a ajouté le républicain.

Le Congrès des Etats-Unis a officialisé tôt jeudi la victoire de Joe Biden à la présidentielle, dernière étape avant son investiture le 20 janvier.

Le vice-président républicain Mike Pence a certifié le vote de 306 grands électeurs en faveur du démocrate contre 232 à Donald Trump, à l'issue d'une séance des deux chambres interrompue par l'intrusion de partisans du président sortant qui ont semé le chaos dans le Capitole.

Les élus du Congrès, qui approuvent les résultats Etat par Etat, ont certifié ceux du Vermont, permettant au candidat démocrate d'atteindre les 270 grands électeurs lui assurant la victoire.

>> A LIRE AUSSI - Donald Trump peut-il être destitué à 13 jours de la fin de son mandat?

Trump destitué avant la passation de pouvoir?

Et si Donald Trump était écarté avant le 20 janvier? Cette procédure a été interrompue mercredi à la suite de l'envahissement du Capitole, siège du Congrès, par des partisans de Donald Trump, qui leur avait assuré quelques instants plus tôt que l'élection présidentielle avait été entachée de fraudes, sans apporter de preuve.

Il ne reste à Donald Trump plus que 13 jours de pouvoir avant que Joe Biden ne lui succède à la Maison Blanche. Mais très tôt mercredi sur les chaines de télévision américaines alors que défilaient les images du Capitole, une hypothèse a commencé à émerger: et si Donald Trump était écarté avant le 20 janvier?

Un amendement de la Constitution américaine le permet: c'est le 25e amendement qui autorise le vice-président et une majorité du gouvernement à déclarer le président inapte à exercer ses fonctions.de son mandat, ce serait du jamais-vu.

La rédaction de RMC (avec AFP)