RMC

Embouteillages monstres au port de Douvres: qui est responsable de cette pagaille?

Des centaines de voitures et de camions se sont retrouvées bloquées au port de Douvres, dans le sud-est de l'Angleterre, alors qu'ils transitaient vers la France. Les Anglais accusent le manque d'effectifs à la frontière. Et côté français, on pointe du doigt les conséquences du Brexit.

Le week-end n’aura pas été de tout repos pour les touristes anglais qui ont voyagé vers la France, en passant par le port de Douvres. Des immenses bouchons se sont formés alors que près de 20.000 voitures ont transité par le port en deux jours.

Une situation dénoncée, assez violemment, côté anglais. Selon eux, c'est la police française qui est responsable de ces immenses bouchons. Le préfet de la région Hauts-de-France Georges-François Leclerc a concédé un retard d'environ une heure vendredi matin, dans la pleine mise en œuvre du dispositif prévu. Cependant, il a exprimé ses doutes dans le fait que ce retard ait fait dérailler tout le dispositif. "Qui peut croire que parce que les renforts français ont une heure de retard, c'est tout un système qui déraille ?", s'est-il interrogé samedi.

Il a en revanche estimé que le Brexit a un rôle prépondérant dans ces embouteillages. Une justification rapidement écartée côté anglais. Pour la ministre des Affaires étrangères, Liz Truss, c’est le “manque de ressources à la frontière” qui est en cause.

Inquiétant pour la suite des vacances?

Le ministre des Transports français, Clément Beaune, a lui aussi accusé le Brexit. “Les autorités françaises sont mobilisées pour contrôler nos frontières et faciliter le trafic autant que possible. Mais la France n’est pas responsable du Brexit”, a-t-il notamment écrit sur Twitter.

La situation est finalement rentrée dans l’ordre dimanche. Le port de Douvres a annoncé que les retards ont été résorbés. "Le retard de passagers tourisme généré vendredi a à présent été comblé et les vacanciers de samedi ont pu prendre la route", a déclaré le port de Douvres (sud-est de l'Angleterre) dans un communiqué.

Voulant rassurer les usagers, le port estime avoir montré que "son plan pour l'été fonctionnera pour le reste de la période des vacances", "comme il l'a fait en absorbant des volumes énorme de trafic tourisme et fret pour revenir à la normale dimanche matin aux premières heures".

Guillaume Descours avec AFP