RMC

Faut-il s'inquiéter des appels au boycott de produits français dans certains pays musulmans?

-

- - -

Les appels au boycott des produits français se multiplient dans le monde musulman après les propos d'Emmanuel Macron qui a assuré que la France ne renoncerait pas à produire des caricatures sur les religions.

Les propos de la discorde. Dans son hommage à Samuel Paty, Emmanuel Macron a promis que la France ne renoncerait pas aux caricatures, même celle de Mahomet ou d'autres religions. Résultat, les appels au boycott ont fleuri dans plusieurs pays musulmans. Chef de file du mouvement, le président turc Erdogan a d'abord mis en cause la santé mentale du président de la république française avant d'assurer lundi que les musulmans d'Europe étaient traités "comme les juifs avant la seconde guerre mondiale".

"Au lieu d'être au côté de la France qui a vécu un attentat absolument abominable avec la mort de Samuel Paty, c'est nous qui sommes mis sur le banc des accusés. On est plus victime du terrorisme, on deviendrait responsable de ce qui nous arrive.", déplore Marie-Anne Soubré qui s'étonne de l'absence des alliés de la France et de l'Europe. "C'est absolument scandaleux de dire que c'est notre faute".

"J'en ai marre de ce monde de poltron où le reste de l'Europe ne moufte pas!", renchérit Didier Giraud qui estime que tous les dirigeants européens devraient "monter au créneau", alors qu'une majeure partie du continent a subi des attentats terroristes islamistes ces dix dernières années.

La laïcité française incomprise en dehors de ses frontières ?

Alors faut-il s'inquiéter de l'appel au boycott? "oui" juge Nahida Nakad, journaliste et experte du Moyen-Orient: "On peut s'en inquiéter mais pas plus qu'avant vu que la France est la principale cible des islamistes et cela va continuer pour deux raisons. D'abord parce qu'il y a la plus grande communauté musulmane d'Europe en France et la Turquie a intérêt à la manipuler. Et puis il y a la laïcité, unique au monde, très stricte, ancrée dans l'ADN du pays et qui est mal expliquée aux musulmans dans le monde, ni même par la France", juge-t-elle.

"Depuis des années, des médias qataris et turcs expliquent que la laïcité en France n'est pas la liberté de croire ou ne de pas croire mais juste une attaque contre les musulmans et une interdiction aux musulmans de pratiquer leur religion", ajoute Nadiha Nakad.

Pour éviter de tels appels au boycott et parfois à la haine, elle estime que la France devrait agir en faisant de la pédagogie pour expliquer ce qu'est la laïcité en France.

"L'appel au boycott est très suivi en Turquie et au Qatar là où les autorités sont proches des frères musulmans et au Koweït où il y a une forte présence de militants des frères musulmans mais tous les pays n'appellent pas au boycott", conclu-t-elle.
G.D.