RMC

Ukraine: plusieurs détonations entendues à Kiev, au moins 5 morts et 12 blessés

Des volutes de fumée au-dessus de la ville de Kiev après de nouveaux bombardements russes, le 5 juin 2022.

Des volutes de fumée au-dessus de la ville de Kiev après de nouveaux bombardements russes, le 5 juin 2022. - SERGEI SUPINSKY / AFP

Plusieurs explosions ont eu lieu ce lundi matin dans différentes villes en Ukraine dont Kiev et Lviv. Le président Volodymyr Zelensky a déploré des morts et des blessés.

Plusieurs fortes détonations ont été entendues lundi matin dans le centre de Kiev, la capitale de l'Ukraine.

Les détonations ont eu lieu vers 08H15 heure locale. Les sirènes d'alerte aérienne ont retenti mais plusieurs dizaines de minutes avant les détonations. Plusieurs gros panaches de fumée noire étaient visibles à plusieurs endroits de la ville sur des vidéos postées sur les réseaux sociaux. Au moins une demi-douzaine de déflagrations ont été entendues, avec des frappes sur plusieurs quartiers dont le centre-ville. Parmi les sites touchés, les autorités ont cité un musée, une université et un parc.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déploré des "morts et des blessés" après les bombardements de lundi matin. "Ils essayent de nous détruire tous, de nous effacer de la surface de la terre", a réagi Volodymyr Zelensky sur les réseaux sociaux, appelant la population à rester aux abris.

"A ce stade, 5 morts et 12 blessés sont connus", a indiqué la police sur Facebook, précisant que "la plupart" des bombardements ont eu lieu "dans le centre de la capitale" ukrainienne.

Lviv bombardée

Un journalistes de l'AFP a vu de nombreuses ambulances dans le centre-ville se diriger vers les lieux des explosions. La dernière frappe sur Kiev avait eu lieu le 26 juin.

D'autres détonations ont également été entendues à Ternopil dans l'ouest de l'Ukraine ainsi qu'à Dnipro dans le centre du pays. La ville de Lviv dans l'Ouest de l'Ukraine, jusqu'à présent largement épargnée par les combats avec l'armée russe, a été bombardée lundi matin, a annoncé le gouverneur régional, Maxime Kozitskiï. "Des frappes sur les infrastructures énergétiques de la région de Lviv ont été enregistrées", a-t-il déclaré sur Telegram, appelant les résidents "à rester dans les abris" face "à la menace de nouvelles attaques".

L'armée ukrainienne a affirmé que la Russie avait lancé 75 missiles sur l'Ukraine lundi matin, lors d'une campagne bombardements sur plusieurs villes du pays.

"Dans la matinée, l'agresseur a lancé 75 missiles (dont) 41 ont été abattus par notre défense aérienne", a déclaré sur Telegram le commandant en chef ukrainien, Valeriï Zaloujniï, précisant que la Russie avait aussi employé "des drones de combat".

A Zaporijjia, sept missiles sont tombées sur la ville dans la nuit, faisant au moins un mort et cinq blessés. Un immeuble résidentiel a été en partie détruit, laissant craindre un bilan lourd, selon Oleksandre Staroukh, le gouverneur régional.

Ces frappes interviennent après la destruction partielle du pont reliant la Crimée annexée par la Russie en 2014 et le territoire russe. Le président Vladimir Poutine a accusé l'Ukraine, et des représailles étaient attendues, du fait de l'importance stratégique et symbolique de ce pont.

La rédaction avec AFP