RMC

Joe Biden président américain élu: avant son investiture, une transition avec Donald Trump sous tension

Cette fois le candidat démocrate est bien le président des Etats-Unis. Il s'est présenté comme tel ce samedi soir dans son fief de Wilmington dans le Delaware pour son premier discours de Président.

"Je gouvernerai le pays comme Président de tous les Américains", a entamé Joe Biden devant une foule installée dans un parking… pandémie oblige.

"Nous faisons partie du même pays", a martelé le Président élu. Il a tendu la main aux soutiens de Donald Trump, rappelant qu’il avait lui aussi dans sa vie essuyé un certain nombre de défaites. "Nous devrons travailler les uns avec les autres", a poursuivi Joe Biden.

Investiture prévue le 20 janvier

Première annonce concrète: dès demain lundi, il mettra sur pied un comité d’experts et de scientifiques qui sera chargé de proposer un plan pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Un contre-pied, quand on sait que Donald Trump n’a cessé de minimiser l’importance de la pandémie.

Mais Joe Biden sait que la transition jusqu’au 20 janvier, le jour de son arrivée formelle à la Maison Blanche, pourrait être compliquée par l’actuel président. Donald Trump assure dans un dernier tweet qu’il a remporté l’élection si l’on s’en tient aux bulletins légaux sans vraiment savoir ce qu’il entend par là.

L’actuel locataire de la Maison Blanche pourrait user de tous les recours possibles pour contester la victoire à son adversaire… sans grande chance de réussite à priori.

"C'est comme quand Jésus Christ est décédé, au troisième jour il a ressuscité. Donald Trump, c'est pareil"

Mais en attendant, les militants pro-trump y croient: "C'est une gigantesque fraude électorale ici, aux Etats-Unis. Il y a des tricheurs, des gens malhonnêtes. Ils nous ont volé notre élection. Quand les votes seront recomptés manuellement, Donald Trump sera déclaré vainqueur", s'exclame l'un d'eux.

"Oui, je crois qu'on nous cache des choses. Le soir de l'élection, Donald Trump était en tête avec 700.000 voix d'avance et maintenant, il est derrière. D'où viennent tous ces bulletins? Pourquoi ne pouvait-on pas observer le dépouillement? Pourquoi on ne nous laisse pas rentrer? C'est de la fraude!", poursuit une autre. 

"C'est comme quand Jésus Christ est décédé, au troisième jour il a ressuscité. Donald Trump, c'est pareil, c'est simplement une question de temps vous allez voir. C'est la volonté de Dieu", conclut un troisième. 

Nicolas Ropert (avec C.P.)