RMC

L'appel d'un père pour rapatrier ses 5 enfants retenus en Syrie: "Aidez-moi à les ramener"

Sur RMC, Malik lance un appel à l'aide pour que soient rapatriés ses 5 enfants, âgés de 5 à 17 ans, et actuellement retenus en Syrie. C'est leur mère qui les a emmenés de force pour rejoindre l'Etat islamique.

C'est l'appel d'un père pour récupérer ses enfants. Sur RMC, Malik lance un appel à l'aide pour que soient rapatriés ses 5 enfants, âgés de 5 ans à 17 ans, actuellement retenus en Syrie. C'est leur propre mère qui les a enlevés le 15 mars 2015 pour rejoindre l'Etat Islamique. Une enquête préliminaire a été ouverte il y deux semaines au parquet anti-terroriste pour enlèvement d'enfants. Malik ignorait tout du projet de son ex-femme. Comme beaucoup de familles de Français partis faire le jihad, il n'a rien vu venir.

"Je ne vis pas moi, je ne vis pas"

Depuis 1 an et demi, ce père de famille remue ciel et terre pour faire revenir ses 2 filles et ses 3 garçons, dont il n'a plus de nouvelles depuis juin dernier. Dans son dernier message, son fils aîné âgé de 13 ans l'appelle à l'aide et lui demande de venir les chercher. "Il m'a dit: 'je veux rentrer. Papa ça tape beaucoup, juste à côté de nous, tout le temps l'avion bombarde beaucoup'", relit-il. Derrière les mots de cet adolescent se dessine la peur des bombardements, l'envie de rentrer en France...

Les 5 enfants de Malik vivent toujours au cœur de l'Etat Islamique... Chaque jour qui passe, le père de famille relit les derniers messages de son fils aîné, de même que les quelques photos qu'il a reçues d'eux. "Tous les jours je les regarde. Je ne vis pas moi, je ne vis pas", se désole-t-il.

"Il ne s'agit pas d'enfants endoctrinés"

A 13 ans, son fils ainé a été envoyé de force dans un camps d'entrainement et sa fille de 17 ans a été marié à un jihadiste. Malik demande aujourd'hui aux autorités françaises de les ramener. "J'ai fait une déclaration à la police judiciaire, ils sont tous au courant mais personne n'a bougé. Je suis prêt à sacrifier ma vie pour aller chercher mes enfants mais j'aimerais que l'Etat m'aide. Il faut qu'on les ramène, et qu'on les intègre dans notre société."

Car s'ils reviennent en France, la fille et le fils aîné de 17 et 13 ans pourraient être interpellés et soumis à la justice. Incompréhensible, pour Maitre Samia Maktouf l'avocate de son père. "Cet enfant a contacté son père pour rentrer depuis qu'il a été enlevé par sa maman. Il ne s'agit pas d'enfants endoctrinés." Il est difficile d'avoir un chiffre précis mais depuis 2013, plusieurs dizaines d'enfants, parfois des bébés, ont été enlevés par un père ou une mère pour rejoindre la Syrie ou l'Irak.

690 Français vivent encore au sein de Daesh

Sur le terrain en Syrie et en Irak, le territoire de l'Etat Islamique se réduit aujourd'hui à une zone quasi désertique à cheval entre les deux pays, dans laquelle vivent encore, selon les derniers chiffres, 690 français. Parmi eux 295 femmes et leurs 500 enfants. On sait qu'une vingtaine de ces françaises au moins ont été arrêtées par les forces arabo-kurdes lors de la chute de Raqqa, mais les autres sont toujours au cœur de ce qu'il reste de l'Etat Islamique. Selon nos informations, les familles de combattants étrangers auraient été évacuées ces derniers jours de Boukamal, ville syrienne proche de la frontière irakienne. Ensuite, on perd leur trace.

Céline Martelet avec P. G.