RMC

L'Assemblée générale de l'ONU suspend la Russie du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies

L'Assemblée générale de l'ONU a décidé de suspendre la Russie du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies.

C'est une décision rarissime. L'Assemblée générale de l'ONU a décidé de suspendre la Russie du Conseil des droits de l'Homme. Cette décision, initiée par les Etats-Unis, a été prise en raison des atteintes "flagrantes et systématiques" aux droits humains et au droit international humanitaire commises par la Russie dans le cadre de son agression contre l'Ukraine.

Sur les 193 pays membres, 93 voix ont voté pour cette suspension, traduisant un effritement de l'unité internationale face à Moscou. 24 pays ont voté contre cette suspension. Et 58 pays se sont abstenus, un choix qui n'est pas pris en compte dans la majorité des deux-tiers requise pour prendre une décision.

La Chine a voté contre

Parmi les pays qui ont vouté contre, la Chine dénonce une "démarche hâtive" qui met "de l'huile sur le feu" et un "précédent dangereux". Même vote pour l'Iran, le Kazakhstan, Cuba, la Syrie et les belligérants, la Russie et le Bélarus.

Le Brésil, le Mexique et l'Inde se sont abstenus tout comme certains pays africains, malgré les pressions de Moscou, comme l'Afrique du Sud et le Sénégal qui jugent que la résolution "préjuge les résultats de la commission d'enquête".

C'est la deuxième fois dans l'histoire de l'ONU que cette décision est prise, après l'éviction de la Libye en 2011.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC