RMC

L'enfer libyen des migrants africains: "Si je raconte les tortures que j'ai subies, je vais pleurer"

RMC a pu rencontrer dans un centre de transit de l'OIM, l'Organisation Internationale des Migrations basé à Agadez au Niger, des migrants qui ont dû abandonner leur rêve d'Europe après avoir subi l'enfer libyen.

"On nous revendait comme des moutons, on nous traitait comme des esclaves". Torturés, exploités, vendus dans des geôles, ils ont dû se résoudre à rentrer dans leur pays malgré leur rêves d'Europe, de nombreux migrants ont subi un enfer en Libye. Nous avons rencontré, dans un centre de transit au Niger, plusieurs personnes ayant subi des sévices physiques en Libye.

C'est le cas de Mamadi, un Guinéen qui, après avoir parcouru 3.700 km par la route et traversé cinq pays en un mois, a vu son périple s'interrompre à Sabha (Libye). Il avait jusqu'alors déboursé l'équivalent de 460 euros. Mais, sur place, son passeur l'a vendu à des trafiquants libyens.

"Si je raconte ce que j'ai subi, je vais pleurer"

"On m'a mis en prison dans un container où on était 90 personnes. C'était trop serré, il n'y avait pas à manger. S'il y avait du bruit, ils rentraient et nous tapaient".

Les pires sévices physiques qu'il a subis, il ne peut les exprimer: "Si je le raconte je vais pleurer. Tout ce que j'ai vécu, c'est trop dur à expliquer."

Quand ils ne le frappent pas, ses geôliers le menacent et le forcent à appeler sa famille pour réclamer de l'argent. "Si on appelle et que le numéro ne passe pas, c'est fini pour toi ! On te frappe."

"Ca va aller", tente-t-il de positiver

Sous ses yeux, un de ses amis a été tué sous l'excitation de ses geôliers qui disaient à voix haute avant l'exécution: "J'aime voir comme un noir meurt, c'est trop joli à regarder".

Au bout de six mois d'enferment, il a été libéré et rapatrié au Niger. Il a failli mourir mais reste déçu de devoir rentrer dans son pays. Mes amis ont pu passer, pourquoi pas moi? Mais ça va aller", tente-t-il de positiver.

Une fois arrivé dans son village, il veut rassembler sa famille et ses amis et tenter de leur expliquer la souffrance, l'enfer qu'il a vécu. Toutes les raisons qui ont fait que son rêve d'Europe a été brisé.

Marie Monier et Fabrice Babin