RMC

Les Britanniques toujours divisés à quelques heures de l'officialisation du Brexit

Après 47 ans de vie commune, le Royaume-Uni quitte l'Union européenne ce vendredi à minuit. Mais ce départ continue de diviser la société britannique.

Après des années de tractation, Le Royaume-Uni quitte l'Union européenne à minuit ce vendredi. Clap de fin pour une saga à rebondissement qui dure depuis 2016. Mais outre-Manche, les opposants à la séparation n'ont pas dit leur dernier mot.

Cela fait trois ans et demi que Steve Bray manifeste contre le Brexit devant le parlement. Jeudi soir, il était encore là. Et malgré le divorce prononcé, le militant et ses amis ne s'avouent pas vaincus : "On est là pour dire aux gens dans tout le pays que nous ne sommes pas forcés d'accepter ça. On va continuer de venir, jusqu'à ce qu'on revienne dans l'Union européenne", assure-t-il à RMC.

"S'engager pour une relation très proche avec l'Union européenne"

Pourtant Londres quitte bien les 27 aujourd'hui et aucun retour en arrière n’est possible. Alors cette manifestation étonne les pro Brexit comme Laurie : "J'imagine qu'ils n'ont rien d'autre à faire ! Enfin, on avance pour pouvoir quitter l'Union. Je pense que ça va redonner de la sécurité, parce que jusqu'ici, c'était le flou"

Un flou qui dure encore, car la relation future entre Union européenne et Royaume-Uni reste à négocier. Un nouvel objectif pour certains pro-européens : "Nous avons perdus et nous devons accepter la réalité. Maintenant il faut peut-être changer d'arguments et s'engager pour une relation très proche avec l'Union européenne", concède Thomas Cole, ex- dirigeant de la campagne "People's vote" pour un deuxième référendum.

Soizic Michaut (avec Guillaume Dussourt)